Sun. Jun 16th, 2024

ACTION FUTURE 58

Samaron Lorsheider
Spécialiste produits de Bourse chez UniCredit
Investir avec les warrants c’est avant tout investir avec un effet de levier. Les warrants sont réactifs aux mouvements du marché. Proportionnellement, la valeur d’un warrant évolue plus rapidement que celle de son sous-jacent.
C’est l’effet de levier caractéristique des warrants.
Avec plus de 5,5 milliards d’euros échangés en Bourse de Paris en 2015 et plus de 1,8 million de transactions, le marché des produits de Bourse confirme son dynamisme auprès des investisseurs individuel. Les warrants emblématiques dès le début de ce marché se sont taillés
la part du lion avec près de 500.000 transactions, devant les Turbos, et les Leverage et short.
L’année boursière 2015, avec deux semestres très différents, a en effet été propice à l’utilisation des solutions d’investissement à levier pour lesquels la première règle consiste à limiter le capital investi pour ne risquer en Bourse qu’un capital limité.
Rappelons en effet que les Warrants sont des titres cotés en Bourse qui permettent grâce à leur effet de levier de mettre en place des stratégies de trading à court terme. Ils peuvent amplifier par 2, 5, 10, voire plus, à la hausse comme à la baisse, les variations des actions ou indices boursiers auxquels ils se réfèrent. L’effet de levier permet d’amplifier aussi bien les mouvements du sous-jacent qui sont favorables à l’investisseur que ceux qui lui sont défavorables.
Il s’agit d’instruments adaptés à des stratégies court et moyen terme, pour investir sur variations (à la hausse ou à la baisse) sur un actif financier appelé le « sous-jacent ». Ce sous-jacent peut être une action, un indice, une devise ou tout autre actif coté en Bourse. Le prix des
warrants dépend du prix du sous-jacent, mais aussi d’autres variables comme la volatilité du sous-jacent et la durée de vie restante jusqu’à l’échéance.
Pour participer à la hausse d’un sous-jacent, ou à la baisse d’un sous-jacent une simple opération en Bourse suffit : acheter un warrant call pour une stratégie haussière, ou un warrant put pour une stratégie baissière. Grace à l’effet de levier, le montant investi en warrants évoluera d’une façon plus dynamique par rapport à l’Investissement dans le sous-jacent direct. Ainsi, l’investissement en warrants permet de limiter le
capital investi tout en participant aux variations de valeur du sous-jacent. Les warrants sont donc un moyen d’adapter le montant investi en fonction du propre profil de risque, et intégrer un « stop-loss » qui se traduit par le prix initialement payé pour le warrant. Investir avec les warrants c’est investir sur le mouvement du sous-jacent.
Investir sur la hausse du marché avec les Warrant Call
Un titre coté en Bourse qui permet de se positionner sur la hausse du sous-jacent.
Il confère le droit d’acheter le sous-jacent à un prix déterminé et avant une date déterminée. L’investisseur va bénéficier de l’effet de levier en cas de hausse du sous-jacent mais sera exposé à un risque accru de perte de la prime initiale en cas de baisse du sous-jacent.
Ils s’adaptent à des scénarios haussiers. Exemple du remboursement à maturité: La prime de départ pour acheter ce warrant call est de 3€. Le Prix d’Exercice est de 60€. Le niveau du sous-jacent au départ est de 60€.
Pour réaliser un gain il faut que le niveau du sous-jacent à maturité soit supérieur au prix d’exercice mais compense également la prime initialement payée, il s’agit du seuil de rentabilité (60€ + 3€).
• Si le sous-jacent clôture à 70€ à maturité, l’investisseur reçoit 10€. Il a payé une prime de 3€, son gain est donc de 7€. La performance du sous-jacent est de +17% mais le gain par rapport à la prime investie est de +133% (effet de levier).
• Si le sous-jacent clôture à 62€ à maturité, l’investisseur reçoit 2€. Il a payé une prime de 3€, sa perte est donc de 1€. La performance du sous-jacent est de +3% mais la perte par rapport à la prime investie est de -33% (effet de levier).
• Si le sous-jacent clôture à 55€ à maturité, l’investisseur a perdu la prime initiale (3€). La performance du sous-jacent est de -8% mais la perte par rapport à la prime investie est de -100% (effet de levier). L’investisseur subit une perte en capital.
Acheter ACTION FUTURE 58 – version numérique – version papier

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *