Thu. Jul 18th, 2024

ACTION FUTURE 16 – Analyse technique

Claude Mattern et Julien Nebenzahl

Le 16 avril 2005 s’est tenue à Paris l’université de printemps de l’A.F.A.T.E., une manifestation organisée par l’Association Française des Analystes Techniques. Parmi les interventions de la journée, nous avons choisi de retranscrire dans ce numéro une conférence qui établit une véritable confrontation entre Dow et Elliott, deux personnages essentiels dans l’histoire de l’analyse technique. C’est Claude Mattern et Julien Nebenzahl qui nous présentent ces deux figures emblématiques pour ensuite nous livrer leurs réflexions sur l’apport des deux théoriciens et le problème du temps en analyse technique.

Claude MATTERN. Économiste de formation, il occupe le poste de responsable de l’analyse technique à BNP PARIBAS et intervient principalement sur le marché des changes.
Je vais commencer par vous présenter Charles Dow ou plutôt la théorie de Charles Dow parce que quand on parle de la théorie de Dow, il faut en fait parler de Dow mais aussi de Nelson, et Rhea qui ont tous participé au développement de cette théorie. A l’origine, Charles Dow était journaliste autodidacte dans le Connecticut. Il est ensuite allé s’installer dans les années 1880 à New York pour créer une agence de presse financière avec un collègue nommé Edward Jones qu’il avait rencontré dans un journal précédent. Ensemble, ils créent la société Dow Jones et installent leur bureau en face de la Bourse de New York à Wall Street pour diffuser de l’information financière aux intervenants sur le marché. Le premier coup de génie de Dow fut donc de compiler de l’information et de devenir une agence de presse financière. Le deuxième coup de génie de Dow est de créer un indice boursier en 1884, essentiellement en prenant des valeurs de transports ferroviaires. A la publication de son indice dans un papier quotidien de deux feuilles, qui sera l’ancêtre du Wall Street Journal, il se fait critiquer par les intervenants du marché de l’époque qui lui disent : « Mais c’est n’importe quoi un indice boursier ! Nous on traite les valeurs en tant que telles et cet indice n’a aucune utilité ». Tout son travail a donc consisté à prouver l’utilité d’un indice et son importance pour gérer les marchés. L’idée de Dow était de dire que le marché anticipe le futur, dans le sens où toute l’information traitée par le marché est une information qui se projette dans le futur. On ne traite pas l’information d’aujourd’hui car elle a déjà été prise en compte. Il voyait donc son indice boursier comme un indicateur précurseur de la situation économique. Donc en suivant l’évolution d’un indice boursier, Dow affirme que l’on peut anticiper comment évoluera l’économie. Voilà le lien qu’il fait entre l’indice et l’activité économique et par là même la compréhension qu’il a eu du caractère anticipatif des marchés financiers sur l’économie. Dow et Jones vont ensuite créer et développer le Wall Street Journal et en 1896 créer un indice particulier des valeurs industrielles : le Dow Jones Industrial Average (l’indice Dow Jones des valeurs industrielles).

Acheter ACTION FUTURE 16 – version numérique – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2005/06/12/action-future-16/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *