Sun. Jun 16th, 2024

ACTION FUTURE 58 – Interview

Pierre-Antoine Dusoulier – Président de Saxo Banque France
Arnaud Poutier – Directeur général d’IG
Guilhem Tranchant – Head of France de CMC Markets
Quelles sont vos parts de marché du courtage en ligne en 2015 ?
Pierre-Antoine Dusoulier : Le nombre de clients de la banque en 2015 n’est pas communiqué mais Saxo Banque dispose d’une part de marché très significative sur le trading en ligne, et notamment sur le marché des devises, dans la mesure où cambiste.com (racheté en 2008 par Saxo Bank pour créer Saxo Banque) est le pionnier de l’ouverture du marché des devises aux particuliers, autrefois réservé aux institutions financières.
Cette part de marché est d’autant plus importante que Saxo Banque propose une plate-forme de trading unique multiproduits permettant l’accès au Forex et aux CFDs (Contract for difference) mais également aux actions, trackers (fonds indiciel coté), futures (contrats à terme), options, obligations, etc.
Arnaud Poutier : IG reste cette année encore le leader mondial des CFD en termes de revenus. Sur le marché français, nous sommes en très forte progression (+ 10 points) à la fois sur le courtage de CFD et du Forex, avec 35 % de parts de marché.
Guilhem Tranchant : Selon l’étude Investment Trends [Agence d’étudesur les marchés financiers, le Forex et le marché des CFD, NDLR], seule façon concrète d’obtenir la part de marché des différents acteurs, nous détenions en 2014 entre 3 % et 4 % des parts de marché au sein du secteur. Au vu des actions menées depuis mai 2014 et du nombre croissant de clients détenant un compte chez CMC Markets en France, nous attendons avec impatience le rapport sur l’année 2015 et espérons une hausse de notre part de marché.
Nous disposons aujourd’hui d’une des plates-formes les plus avancées technologiquement, d’une tarification ultracompétitive, d’un service complet et professionnel et nous avons recruté de nouveaux collaborateurs à Paris.
La seule chose dont nous manquons actuellement est notre visibilité sur le marché. C’est pourquoi nous concentrons nos efforts sur le marketing et je pense réellement que tous ces éléments conjugués nous permettront d’augmenter significativement nos parts de marché
dans les mois à venir.
Qu’est-ce qui vous paraît le plus important dans le choix d’un courtier en ligne ?
Pierre-Antoine Dusoulier : Plusieurs critères, facilement vérifiables, doivent être pris en considération concernant le choix du courtier en ligne : sa solidité financière, le choix du pays dans lequel il est basé et la régulation du pays en question (notamment concernant sa responsabilité), la diversité des produits, la transparence des prix affichés et la présence d’un service client en français. Enfin, un courtier qui propose de l’accompagnement et de la formation pour vous accompagner sur le marché. Si votre courtier détient l’agrément bancaire, c’est un plus, car
vous disposez de la garantie des dépôts à hauteur de 100.000 euros, comme le prévoit la réglementation bancaire française.
Arnaud Poutier : Cela paraît évident à dire, mais, dans un premier niveau de priorité – vital dans la protection de votre capital –, votre courtier en ligne doit être régulé !Privilégiez également la proximité géographique et la qualité de vos interlocuteurs.
Dans un second temps, une étude approfondie de l’offre de ces courtiers régulés doit vous permettre d’isoler un certain nombre de facteurs : capacité d’exécution, robustesse et diversité des outils, disponibilité du service clients, spreads pratiqués sur les sous-jacents qui vous intéressent plus particulièrement, offre de formation et d’analyse marché.
Guilhem Tranchant : Il faut absolument se renseigner au préalable sur l’établissement avec lequel on souhaite travailler via son site Internet, les discussions sur les forums, la régulation.

Acheter ACTION FUTURE 58 – version numérique – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2016/02/10/action-future-58/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *