Tue. May 21st, 2024
    n

  • nEnginZyme et Ajinomoto Bio-Pharma Services ont mis au point un procédé breveté pour la fabrication industrielle de pseudouridine par biocatalyse, selon un principe de durabilité et de faible production de déchets, dans une installation répondant aux normes de bonnes pratiques de fabrication (BPF)
  • n

  • nEnginZyme a entamé des discussions en vue de soulager les contraintes de la chaîne d’approvisionnement dans les pays à faibles et moyens revenus
  • n

  • nLes lauréats du prix Nobel 2023 ont découvert comment la pseudouridine pouvait permettre l’utilisation de l’ARNm dans la fabrication de vaccins
  • n

STOCKHOLM–(BUSINESS WIRE)–EnginZyme AB, une entreprise deep-tech dont la technologie de biofabrication acellulaire exploite la puissance des enzymes pour élaborer des produits et des procédés durables destinés à diverses industries, a annoncé avoir fait breveter un procédé de synthèse de la pseudouridine, un composant essentiel des vaccins COVID-19 à ARNm.


nEnginZyme et son CDMO partenaire, Ajinomoto Bio-Pharma Services, spécialisé dans la production à grande échelle et selon les BPF* de petites molécules et d’autres produits chimiques nobles de grande valeur, ont déclaré être en mesure de fournir de la pseudouridine à prix réduit aux acheteurs désireux de participer au renforcement de la chaîne d’approvisionnement mondiale en composants vaccinaux. Les entreprises ont déclaré avoir déjà synthétisé suffisamment de pseudouridine pour produire plus d’un demi-milliard de doses de vaccins dans une installation totalement conforme aux BPF*.

nLe processus enzymatique amélioré par EnginZyme est plus propre et plus efficace que les méthodes de synthèse chimique couramment utilisées. Une impureté critique, l’alpha-pseudouridine, un sous-produit de la synthèse chimique de la bêta-pseudouridine, est éliminée par la synthèse enzymatique brevetée d’EnginZyme. Pour de plus amples informations techniques, veuillez consulter notre site web.

nLe prix Nobel de physiologie ou de médecine 2023 a été décerné à Katalin Karikó et Drew Weissman, le duo ayant découvert qu’en modifiant un élément chimique de l’ARN messager – en substituant la pseudouridine à l’uridine – on éliminait un effet secondaire inflammatoire qui empêchait la mise au point de vaccins à base d’ARNm. Cette découverte remonte à plus de 15 ans avant la pandémie de COVID-19.

nLors de la crise de la COVID-19, l’Organisation mondiale de la santé a constaté que les pays à revenu faible et moyen manquaient de doses de vaccin en raison des contraintes de production et d’approvisionnement, de la rétention des pays riches et de la priorité donnée aux ventes destinées aux gouvernements susceptibles de payer les prix les plus élevés.

n”Peu après avoir découvert le processus de fabrication de la pseudouridine, nous nous sommes rendu compte que nous pouvions produire une version pure à grande échelle pour un prix nettement inférieur à celui du marché”, a déclaré Karim Engelmark Cassimjee, PDG d’EnginZyme. “La meilleure chose à faire était donc de tirer parti de cette découverte pour rendre la chaîne d’approvisionnement mondiale des soins de santé plus résiliente”. M. Cassimjee a par ailleurs ajouté que les universités et les organisations à but non lucratif pouvaient demander des échantillons gratuits aux fins de la recherche.

nGeert Schelkens, responsable R&D chez Ajinomoto Bio-Pharma Services, a déclaré : “La mise à l’échelle d’un processus biocatalytique et d’une préparation écologique réduit considérablement l’empreinte du composé. Cette avancée est en parfaite adéquation avec nos ambitions en matière de développement durable. Ce projet avec EnginZyme s’est révélé extrêmement gratifiant en raison de son potentiel d’amélioration de la chaîne d’approvisionnement mondiale en composants de vaccins.”

nLe N1-méthylpseudouridine-5′-triphosphate, qui est dérivé de la pseudouridine, contribue à stabiliser et à réduire l’immunogénicité de l’ARNm. La technologie de l’ARN messager a fait la une avec le succès des vaccins COVID-19 produits par Pfizer-BioNTech et Moderna, et depuis lors, un nombre croissant de thérapies en phase de démarrage et de vaccins émergents ont eu recours à cette technologie.

n”La synthèse de la pseudouridine à l’aide d’enzymes est nettement plus efficace que la synthèse chimique communément utilisée”, a déclaré Matthew Thompson, responsable du développement et de l’innovation enzymatique chez EnginZyme. “Cela illustre parfaitement ce vers quoi nous tendons : zéro déchet, moins d’énergie et un résultat plus propre. Nous comptons appliquer ce principe à l’ensemble du secteur de la fabrication de produits chimiques”.

n*La réglementation actuelle sur les bonnes pratiques de fabrication, appliquée par la FDA américaine, définit des systèmes qui garantissent une conception, une surveillance et un contrôle adéquats des processus et des installations de fabrication.

nÀ propos d’EnginZyme

nEnginZyme améliore la chimie pour de bon. Nous facilitons le passage à la biofabrication en libérant le pouvoir des enzymes, pour une production plus rentable et plus durable des produits de tous les jours. Notre technologie brevetée d’immobilisation des enzymes assure la biofabrication sans organismes vivants. Elle peut être exploitée avec les mêmes outils et techniques que ceux utilisés pour la fabrication de produits chimiques traditionnels, à des coûts inférieurs et avec une empreinte environnementale beaucoup plus réduite.

nBasée à Stockholm, EnginZyme est une société en pleine croissance dotée d’une équipe multidisciplinaire d’experts en biocatalyse, en chimie organique, en ingénierie des enzymes et des processus, ainsi qu’en IA et en apprentissage automatique. Grâce à cette équipe de premier plan, nous pouvons développer des processus complets, de l’analyse technico-économique à la fabrication industrielle, tout en intégrant un haut niveau d’automatisation pour assurer un développement sûr, rapide et fiable.

nEnginZyme est considérée comme un pionnier de la technologie par le Forum économique mondial et a été sélectionnée pour figurer sur la liste Global Cleantech 100 en 2022 et 2023.

nÀ propos d’Ajinomoto Bio-Pharma Services

nAjinomoto Bio-Pharma Services est une société de développement et de fabrication sous contrat entièrement intégrée avec des sites en Belgique, aux États-Unis, au Japon et en Inde. Elle fournit des services complets de développement, de bonnes pratiques de fabrication d’API et de finition de remplissage aseptique pour les petites, moyennes et grosses molécules API. Ajinomoto Bio-Pharma Services propose un large éventail de plateformes et de capacités innovantes, tant pour les programmes précliniques et pilotes que pour d’autres, en quantités commerciales. Citons notamment les API à haute puissance (HPAPI), la fabrication en flux continu, la synthèse d’oligonucléotides, la biocatalyse, la technologie d’expression des protéines Corynex® , les conjugués anticorps-médicaments (ADC), et plus encore. Ajinomoto Bio-Pharma Services a pour vocation de fournir un haut niveau de qualité et de service afin de répondre aux besoins de nos clients. Pour en savoir plus : www.AjiBio-Pharma.com

nLe texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

nBusiness development
Karl Johan Tärben
karljohan@enginzyme.com

nMédias
Bogert-Magnier Communications
James Connelln
jim@bogert-magnier.com
+33 6 2152 1955n

nElodie Doan Vann
elodie@bogert-magnier.com
+33 6 8099 8881

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *