Mon. May 27th, 2024

 

Cette dixième hausse des taux d’intérêt pourrait être la dernière de la BCE et constituer une politique d’assurance contre ce qu’elle appelle une inflation de 5 % “trop élevée depuis trop longtemps”. Cette dernière hausse intervient alors même que les inquiétudes concernant une récession européenne se font de plus en plus vives. Le conseil des gouverneurs a revu à la baisse ses perspectives de croissance du PIB pour cette année, à 0,7 %, et ses prévisions d’inflation sous-jacente, à 5,1 %.

Ses perspectives sont rapidement passées d’une position de faucon à une position de dovish à contrecœur, compte tenu de l’affaiblissement rapide des économies européennes. L’Allemagne est en récession, son économie se contractant depuis deux trimestres, et les indices PMI prospectifs de l’Europe sont profondément en territoire de contraction.

C’est pourquoi il s’agira probablement de la dernière hausse des taux d’intérêt en Europe, la BCE rejoignant la Fed au sommet de la montagne des taux d’intérêt. Il s’agit d’un premier pas positif, même s’il faudra encore de nombreux mois avant que le Brésil ou la Pologne ne soient à l’avant-garde des baisses de taux au niveau mondial.

Ben Laidler, Global Market Strategist chez eToro

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *