Sun. Jun 16th, 2024

ACTION FUTURE 29 – Indicateur technique

Si la plupart des financiers se contentent de regarder la courbe d’une action ou d’un indice pour en visualiser la tendance, les analystes techniques pour qui les graphiques sont la base de leurs interprétations des marchés, ont vite adopté d’autres représentations graphiques plus opportunes, notamment dans la perspective d’investissement à court terme. Parmi celles-ci, c’est la représentation des cours en chandeliers japonais (candelstick chart) qui a rencontré le plus vif intérêt depuis leur utilisation dans les années 80. Ce succès tient en grande partie à l’aspect visuel de ce type de graphique qui permet de distinguer les caractéristiques de chaque jour de Bourse et de visualiser aisément les tendances haussières et baissières. Il existe pourtant une représentation graphique encore plus efficace dans la détection des tendances : celle des graphiques en
Heikin-Ashi.
Tout comme les graphiques en chandeliers japonais, les graphiques en Heikin-Ashi nous viennent du Japon. C’est un trader japonais sur les matières premières qui créa cette représentation graphique, et grâce à laquelle, selon la légende, il fit fortune. L’histoire veut qu’il modifia la représentation traditionnelle des chandeliers japonais – c’est la raison pour laquelle on parle aussi de « chandeliers modifiés » pour parler des graphiques en Heikin-Ashi – pour obtenir une meilleure identification des tendances à la hausse et à la baisse. Le résultat de ses travaux est véritablement concluant comme en atteste le graphique 1 qui présente un historique de cours en chandeliers japonais et en Heikin-Ashi, du Dow Jones, du CAC 40, de Renault et d’Arcelor. Ces comparaisons graphiques parlent d’elles-mêmes et mettent en évidence les avantages qu’apportent les graphiques en Heikin-Ashi dans la lisibilité de l’évolution des cours de Bourse : les tendances se repèrent plus facilement et l’on distingue de façon évidente les différents mouvements des marchés. Néanmoins, avant de voir plus en détail l’avantage pratique de cette représentation des cours, il convient de bien comprendre comment se construit un graphique en Heikin-Ashi, à la fois pour pouvoir les construire soi-même, mais aussi pour en avoir une juste interprétation sur le plan technique.

Construire un graphique en Heikin-Ashi :
Comme c’est le cas pour la construction d’un graphique en chandeliers japonais, les graphiques en Heikin-Ashi se construisent à partir des quatre informations essentielles de chaque séance de Bourse : l’ouverture, le plus haut, le plus bas et la clôture. C’est à partir de ces informations que nous pouvons calculer une ouverture Heikin-Ashi (Oha), un plus haut Heikin-Ashi (Hha), un plus bas Heikin-Ashi (Bha) et une clôture Heikin-Ashi (Cha) comme cela est montré dans l’encadré 1. Ensuite la construction d’un chandelier en Heikin-Ashi est identique à un chandelier classique;

Acheter ACTION FUTURE 29 (version numérique) – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2008/10/10/action-future-29/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *