Tue. May 21st, 2024

Par Alexandre Baradez, responsable de l’analyse marchés chez IG France

Cette saison de résultats n’est clairement pas un long fleuve tranquille pour les publications dans le secteur des semi-conducteurs. Alors que les résultats de ASML ont largement satisfait les investisseurs il y a quelques jours, ce n’est pas le cas pour STMicroelectronics qui a vu son activité ralentir au troisième trimestre.

Et nouvelle déception pour le secteur hier avec les projections d’Intel pour le premier trimestre assez nettement inférieure aux prévisions : le groupe anticipe un BPA de 0.13$ alors que les analystes attendaient un chiffre plus de deux fois supérieur à 0.33$. Même déception concernant les anticipations de chiffre d’affaires avec une fourchette annoncée par Intel de 12.2 milliards$ à 13.2 milliards$ contre des attentes de 14.15 milliards$ du côté des analystes…

L’activité «Data Center and AI » (DCAI) s’affiche en replie de 10% au quatrième trimestre 2023 versus 2022.

Alors que l’indice sectoriel des semi-conducteurs (l’indice SOX) présente des multiples de valorisation élevés (ratio cours/bénéfices de 35 pour le SOX contre une moyenne de 25 pour le SP500, sachant que le ratio de 25 est déjà élevé pour le SP500 par rapport à sa moyenne sur 10 ans…), le risque de réaction asymétrique est élevé sur les marchés. Ce qui signifie que les bons résultats ne seront probablement pas salués par de fortes hausses alors que les résultats (ou les projections) inférieurs aux attentes seront fortement corrigés.

La question qui se pose à ce stade n’est pas celle du potentiel à moyen-terme, qui devrait toujours être présent dans ce secteur technologique clé, mais celle des niveaux de valorisation par rapport à des anticipations de marché peut-être trop optimiste à court-terme.

Sans oublier l’effet des taux également : les taux ont rebondi depuis un mois sous les effets des multiples déclarations de banquiers centraux visant à repousser les attentes du marché sur la date des premières baisses de taux (le marché était convaincu qu’elles interviendraient en mars alors que les banquiers centraux, aussi bien du côté de la Fed que de la BCE, penchent plutôt pour la fin du deuxième trimestre…).

Ce rebond des taux en parallèle d’une saison de publication plutôt irrégulière pour le secteur des semi-conducteurs pourrait pousser l’indice sectoriel (le SOX) à consolider. Ce qui pourrait donc aussi avoir un effet sur le Nasdaq…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *