Thu. Jun 13th, 2024

ACTION FUTURE 28 – Investissement

Depuis 2002, le principal indice boursier du Brésil, Ibovespa, affiche un rendement de 578% . Cependant, malgré cette hausse substantielle de sa valorisation, le marché brésilien présente toujours une décote par rapport aux autres pays du groupe BRIC et à d’autres pays émergents. Le PER de l’Ibovespa est valorisé 11,3 x les résultats prévus pour 2008, alors qu’il est valorisé 14,2 x en Chine, 16,7 x en Inde, 13,2 x au Mexique et 15,7 x au Chili. Aux États-Unis, le S&P500 s’échange à 14,0 x . Les entreprises brésiliennes sont devenues plus rentables et dégagent un rendement de leurs capitaux propres plus élevé. Alors qu’au début de la décennie actuelle, il se situait plutôt dans les valeurs à un chiffre ou dans la fourchette basse des dizaines (la moyenne de 1999 à 2002 est de 7,5 %), il est ressorti à 23 % en 2007. Le potentiel d’investissement que représente le Brésil attire des flux significatifs de capitaux, pas uniquement en termes d’investissements étrangers directs (achats d’actifs par des entreprises étrangères), mais aussi en termes d’investissements de portefeuilles. Ainsi que l’illustre le schéma ci-dessous, les investissements nets en portefeuilles d’actions réalisés par des étrangers sont passés de 2,5 milliards $US en 2004 à 23,3 milliards $US en 2007, d’après les chiffres communiqués par la Bourse brésilienne (Bovespa).
Des marché ouverts :
Les marchés financiers brésiliens s’ouvrent de plus en plus. Les investisseurs internationaux disposent désormais de nombreuses possibilités d’investissement sur place, qu’il s’agisse de fonds en actions ou à taux fixe propres au pays ou de supports regroupant des produits diversifiés. Cet accroissement des possibilités a apporté davantage de fluidité et de souplesse au marché de capitaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *