Fri. Jun 14th, 2024

Par Vincent Boy, Analyste marché chez IG France

98 nouveaux décès ont été recensé en 24h aux Etats-Unis, portant le total à 214 selon le dernier rapport conduisant la Californie a décidé hier le confinement de sa population. En effet certains experts estiment que 56% de la population californienne pourrait être infectée et que la ville de Los Angeles, la seconde plus importante du pays, pourrait voir un impact disproportionné dans les semaines à venir.

 

Aux Etats-Unis par ailleurs, le Spring break devrait accentuer le risque de contamination et étant donné le discours rassurant du gouvernement américain, les jeunes continuent de faire la fête et de profiter de cette trêve de printemps sans se soucier du risque lié au coronavirus. Le retour de vacances sera probablement un moment crucial dans la propagation du virus.

 

Nous surveillerons ainsi le rapport de la CDC en début d’après-midi qui devrait fait ressortir une augmentation importante du nombre de cas et de décès et les chiffres publiés pendant le weekend pourraient être encore plus inquiétants, alors que les marchés financiers seront fermés.

 

Coté statistiques, les Etats-Unis commencent à sentir l’impact économique avec l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie, ressorti au plus bas depuis juillet 2012 et les nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière qui ont progressé jusqu’à un plus haut depuis septembre 2017. Ces statistiques ne sont qu’un avant-goût de la situation au Etats-Unis et les publications du mois de mars, puis d’avril, devraient confirmer les risques de récession de la première économie mondiale.

 

En Europe, malgré le confinement, le nombre de cas et de décès progressent de façon très inquiétante, notamment en Italie et en Espagne. En effet, alors que le premier a maintenant dépassé la Chine en termes de décès à 3405 avec une augmentation de près de 1000 durant les dernières 24h, le second a enregistré une augmentation de 40% dans le nombre de cas et une hausse de 30% environ du nombre de décès.

 

Malgré cette hausse des craintes qui devrait conduire à une probable prolongation du confinement en Europe et à une augmentation des restrictions aux Etats-Unis, les indices Futures progressent en Europe et aux Etats-Unis. Le dollar, très recherché comme valeur refuge, corrige également mais la tendance ne devrait pas durer.

 

Nous attendons des informations importantes en termes de nouveaux cas aux Etats-Unis et si le gouvernement continue de gagner du temps avec de long discours dans la journée (comme nous avons pu l’observer durant la journée d’hier), les indices pourraient tenter de se maintenir mais le weekend devrait ensuite apporter son lot de mauvaises nouvelles et la chute n’en serait que décalée à lundi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *