Thu. Jul 18th, 2024

ACTION FUTURE 66- rubrique techniques d’investissement

Par Etienne VINCENT – BNP PARIBAS AM

L’engouement marqué des investisseurs pour les stratégies dites factorielles (factor investing) ou plus généralement « smart beta » au cours des dernières années signe le retour en grâce des stratégies quantitatives.

LA GESTION QUANTITATIVE, BERCEAU DES STRATÉGIES FACTORIELLES
L’approche quantitative de l’investissement, que l’on peut définir comme l’application de critères mathématiques issus de la recherche économique comme support de décision d’investissement, trouve ses origines au début du XXe siècle. En 1900 déjà, Louis Bachelier étudie les fluctuations des prix des actions à l’aide de techniques statistiques. Mais il s’agit à cette époque, d’une discipline de recherche académique sans application dans le monde financier. Il faut attendre la popularisation de la théorie moderne du portefeuille de Markowitz pour que la recherche de preuves de l’inefficience des marchés pose les bases de l’approche quantitative telle que nous la connaissons aujourd’hui.

C’est en montrant l’existence d’anomalies à la théorie de Markowitz, c’est-à-dire en prouvant qu’il était possible de construire des portefeuilles dont la performance réalisée était supérieure à ce que leur risque supposait, que l’on comprit qu’il était possible de surperformer le marché en appliquant strictement des règles d’investissement prédéfinies.

Acheter ACTION FUTURE 66 (version numérique) – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2018/03/09/action-future-66-2/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *