Sat. Jul 20th, 2024

ACTION FUTURE 10 – Matières premières

Le cacao est la troisième denrée la plus exportée au monde après le café et le sucre à ce jour. Son utilisation remonte au VIIe siècle chez les Mayas; il fut ramené par les conquistadors lors de leurs voyages aux Amériques. Des techniques de traitement et de transformation du cacao ont été mises au point dans la 2e  moitié du XXe  siècle notamment par MM. Suchard, Lindt et Nestlé, mais la découverte déterminante fut le procédé de séparation du tourteau de la matière grasse (beurre de cacao) par M Van Houten. Comme toute matière première, le cacao est hautement spéculatif, et
intervenir sur les marchés financiers nécessite une bonne compréhension du marché physique.

Production et consommation du cacao 
Le cacaoyer est une plante tropicale, originaire de l’Amérique Centrale et de l’Amérique du Sud (Venezuela, Mexique). Il pousse à ce jour dans tous les pays chauds, mais les principaux acteurs historiques cultivant le cacaoyer sont le Brésil et la Côte d’Ivoire. Le cacaoyer pousse dans un climat humide, chaud (températures de 18 à 32 °C), à des altitudes inférieures à 400 m, et commence à produire à partir de 4 à 5 ans, son plein rendement étant atteint entre 10 et 25 ans. Il y a 2 récoltes dans l’année – d’octobre à février (80 % de la production annuelle) et de mai à juillet (récolte intermédiaire) , avec en moyenne 1 à 2 kg de fèves de cacao par arbre et par an. Le fruit du cacaoyer est la CABOSSE; elle contient 20 à 50 fèves de cacao qui sont ensuite fermentées et séchées. Le cacoyer produit 20 à 30 cabosses par récolte (20 à 25 cabosses permettent d’obtenir 1 kg de cacao). Ainsi, l’offre de cacao sur le marché mondial dépend de la surface plantée et du rendement des arbustes.La première application du cacao est son utilisation mélangée avec le sucre pour la fabrication du chocolat.

Il existe trois variétés de cacaoyer. Le Forastero est la variété de cacao la plus consommée et la plus cultivée et fournit 70 % de la production mondiale. Il est cultivé au Brésil, en Côte d’Ivoire et dans l’Ouest africain. Le Trinitario représente 20 % de la production mondiale. On le trouve essentiellement dans les Antilles. Le criollo représente 10 % de la production mondiale, mais il est peu productif et peu rentable ; il donne cependant un cacao doux. On le trouve en Amérique Centrale, au Venezuela.

Acheter ACTION FUTURE 10 – version numérique – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2003/08/12/action-future-10/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *