Thu. Jul 18th, 2024

ACTION FUTURE 26 – Forex

Philippe Lhermie

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe encore dans le monde plusieurs régimes de change. C’est-à-dire plusieurs modes de cotation d’une monnaie d’un pays donné contre les autres devises. En effet, la cotation, c’est-à-dire la valeur externe d’une monnaie, est un facteur éminemment politique, historique et bien sûr économique. Nous, européens, sommes habitués à voir le cours de l’euro fluctuer librement tous les jours, mais ce n’est toujours pas le cas pour beaucoup de devises. Il vous appartiendra donc de vous renseigner, car si d’aventure, vous désirez traiter une paire comportant une devise « peggée» (voir explication en fin de’article), par exemple, vous prendrez certains risques supplémentaires ! Ici, nous ne discuterons que des devises cotées en régime de change flottant. Les déterminants des taux de change peuvent être classés en deux catégories que j’appellerai les déterminants de marché et les déterminants matériels. • Les déterminants de marché sont tous les éléments pris en considération par les traders pour prendre des décisions d’achat ou de vente.
1. Peg : Une monnaie est dite « peggée » lorsque sa valeur est liée mécaniquement à une ou plusieurs devises. Le taux de change est alors étroitement surveillé et maintenu par la banque centrale.
• Les déterminants matériels correspondent aux contraintes opérationnelles techniques pour opérer sur telle ou telle paire de devises. On néglige souvent leur existence, pourtant, ils peuvent contribuer à rendre une position gagnante ou… perdante !

Les déterminants de marché :
Les déterminants de marché comprennent les chiffres économiques, la politique et l’analyse technique. En général, tout chiffre économique indiquant une amélioration de l’activité ou de la confiance, une diminution des coûts, sera favorable à la devise du pays concerné. La devise s’appréciera alors. La devise d’un pays fort est une monnaie forte. Par conséquent, pour une paire de devises donnée, si vous désirez traiter par exemple, l’EUR/PLN, il vous faudra surveiller les chiffres publiés concernant la zone Euro et la Pologne. Le graphique 1 montre l’influence des chiffres américains sur la paire EUR/USD. Le 7 décembre dernier, le taux de chômage pour le mois de novembre était anticipé à 4,8% et il est sorti meilleur à 4,7%. Mais surtout, ce sont les créations d’emplois qui étaient attendues impatiemment. Bien qu’elles soient sorties meilleures à 94.000 contre 65.000 prévues, beaucoup de traders avaient anticipé au dernier moment, un chiffre allant jusqu’à 120.000 car le mercredi précédent, un chiffre précurseur, l’ADP employment report, qui représente l’emploi dans le secteur privé, était sorti bien meilleur.
La paire EUR/USD a subi en 15 minutes, une variation importante de 63 pips, entre 1,4610 et 1,4673 (graphique 1). Que s’est-il passé au même moment sur d’autres paires de devi- ses ? La paire GBP/JPY a subi, en 5 minutes, une variation importante de 53 pips entre 226,24 et 226,77 (graphique 2). Là aussi, la paire EUR/MXN fluctue brutalement, en 15 minutes, de 15,7754 à 15,8494 (graphique 3). Mais qu’est-ce qui lie toutes ces devises au point de les rendre sensibles aux chiffres économiques américains ?

Acheter ACTION FUTURE 26 (version numérique) – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2008/01/12/action-future-26/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *