Tue. May 28th, 2024

Par Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse de marchés chez eToro

Les places financières ont retrouvé le chemin de la hausse la semaine dernière, grâce à des données sur l’inflation aux Etats-Unis qui ont dans l’ensemble confirmé que l’inflation se stablisait.

Les principaux indices aux Etats-Unis ont retrouvé leur trajectoire haussière, notamment les valeurs technologiques drivées par NVIDIA et Microsoft qui ont inscrit de nouveaux sommets historiques en Bourse. La publication de l’indice américain des prix à la consommation américain a montré une légère accélération au mois de décembre avec une hausse à 3,4% contre 3,1% en novembre, rien d’alarmant, les prix restant dans une fourchette de 3 à 3,5% depuis plusieurs mois. Cela étant, dès le lendemain, les investisseurs ont été rassurés par l’indice des prix à la production qui a montré un léger reflux. Le consensus anticipe toujours à 70% (selon le CME Fedwatch) une première baisse de taux de la part de la Fed au mois de mars.

En Europe les marchés ont aussi progressé, mais dans une moindre mesure, le CAC 40 prenant +0,6% sur la semaine, grâce aux valeurs industrielles comme Airbus (+6.8%) qui a inscrit un nouveau plus haut historique ou encore Dassault Systèmes (+6.6%).

En revanche, la situation géopolitique se dégrade, avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni qui ont réalisé des frappes ciblées dans le but de stopper les attaques de drones sur des navires en mer Rouge, qui troublent le trafic maritime international et font remonter les prix du transport.

Aujourd’hui, les marchés américains seront fermés en raison de la célébration de Martin Luther King. Les indicateurs économiques les plus importants de la semaine porteront sur la consommation aux Etats-Unis, avec les ventes au détail de décembre (mercredi) et l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan pour janvier (vendredi). Les publications de résultats d’entreprises vont s’intensifier la semaine prochaine avec plusieurs banques américaines (Morgan Stanley, Goldman Sachs…), et puis Rio Tinto ou Compagnie Financière Richemont.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *