Tue. May 28th, 2024

Données clés sur l’export français – baromètre Kantar

L’export français

➢ L’exportation est pour 84% des entreprises implantées en France, stratégique.
➢ 81% des décideurs attendent une croissance de leur chiffre d’affaires dans les
trois prochaines années.
➢ La France est identifiée comme un hub à l’export vers l’Afrique (70% des
entreprises) et l’Europe (81% des entreprises)
➢ L’Europe demeure la zone privilégiée : 91% des entreprises interrogées
déclarent exportées vers l’Europe.
➢ 64% des entreprises implantées en France confirment vouloir exporter vers de
nouvelles destinations dans les 3 prochaines années.
➢ La qualité des produits et services fabriqués en France (93%) est le 1er atout de
la France en matière d’exportation.
➢ La politique gouvernementale commence à porter ses fruits :
l’accompagnement des entreprises souhaitant exporter est considéré comme
un atout par 68 % des décideurs interrogés (en hausse de 5 points).
➢ 3 leviers pour se développer à l’exportation : avoir une bonne connaissance des
marchés (93%), disposer d’informations sur la réglementation locale (93%),
bien identifier les partenaires locaux (89%).
➢ Pour 72% des entreprises les industries françaises sont attractives.
➢ 62% des entreprises exportatrices considèrent que l’industrie française a innové
au cours des trois dernières années.

 

II – Exporter depuis la France

Améliorer les performances de notre économie à l’export, tel est l’un des objectifs du
gouvernement. Six entreprises françaises et étrangères nous expliquent pourquoi elles ont
choisi de produire en France, avant d’exporter leurs produits dans le monde entier.
Sur l’ensemble de l’année 2017, les exportations de biens et de services depuis la France
ont progressé de 3,5 %, et de 4,5% si l’on considère seulement les exportations de biens
(473,2 milliards d’euros). Des chiffres suivis de près par le gouvernement, qui a fait de
l’amélioration de nos performances à l’export l’une de ses priorités. L’enjeu est de taille
puisque près de six millions d’emplois sont directement ou indirectement induits par l’export
en France, soit près d’un quart de la population active employée1
.

Autre signe encourageant, selon le baromètre Euler Hermes, plus de huit entreprises
exportatrices sur dix souhaitent accroître leurs ventes à l’étranger, soit cinq points de plus
que lors de la dernière édition2

. Par ailleurs, 72 % des entreprises expliquent que leur
développement à l’international passe par des exportations depuis la France, illustrant un fort
regain d’intérêt des entreprises exportatrices françaises pour le site France3

. Sur le même
registre et selon le dernier Baromètre Export publié par Business France, la grande majorité
des entreprises interrogées prévoient une augmentation de leur chiffre d’affaires à
l’exportation dans les trois prochaines années. Une croissance qui passe par la conquête de
nouveaux marchés : 64% des entreprises implantées en France (deux-tiers pour les
entreprises françaises et 52% pour les entreprises sous contrôle étranger) confirment vouloir
exporter vers de nouvelles destinations d’ici trois ans.
Les décideurs considèrent que la France bénéficie de nombreux atouts en matière
d’exportation. Ces derniers mettent en avant : la qualité des produits et services en France (93
%), la réputation du pays (87 %), la qualité de la logistique sur l’ensemble du territoire (85 %),
les infrastructures de transport (84 %), ainsi que la stabilité de l’euro (82 %). Par ailleurs, 68
% des décideurs interrogés mettent en avant les différents dispositifs d’accompagnement à
l’export.
La France jouit également d’un positionnement géographique favorable, qui, associé à des
infrastructures de transport de qualité, en font un « hub » vers l’Europe et l’Afrique. Ainsi, 70
% des entreprises étrangères implantées en France affirment que la France est un hub à
l’exportation notamment vers l’Afrique et 81 % vers les autres pays européens.

 

Stratégie à l’exportation des firmes implantées en France
(baromètre Kantar Public – volet export – pour Business France)
L’exportation occupe une place importante dans la stratégie des entreprises
• Les stratégies en matière d’exportation restent très importantes pour les entreprises
qui sont implantées sur le territoire français (plus de 8 décideurs économiques sur 10). De
plus, les perspectives sont positives puisque 81% des décideurs attendent une croissance
de leur chiffre d’affaires dans les trois prochaines années.
• La France est identifiée comme un hub à l’export grâce à son positionnement
géographique et à ses infrastructures de transport de qualité et multimodales. Les
entreprises étrangères implantées en France affirment que la France est un hub à
l’exportation notamment vers l’Afrique (70% des entreprises) et l’Europe (81% des
entreprises).
• L’Europe demeure la zone privilégiée vers laquelle des entreprises implantées en
France exportent (91% des entreprises interrogées). Vient ensuite l’Afrique pour plus de
5 entreprises sur 10. Les principaux pays africains cibles sont le Maroc, la Tunisie,
l’Algérie, l’Afrique du Sud et la Côte d’Ivoire.
• L’élargissement du périmètre géographique des exportations envisagé par les
entreprises est un peu plus limité qu’en 2017. 64% des entreprises implantées en
France (deux-tiers pour les entreprises françaises et 52% pour les entreprises sous
contrôle étranger) confirment vouloir exporter vers de nouvelles destinations dans les 3
prochaines années. Les principaux pays ciblés sont la Russie, le Royaume-Uni,
l’Allemagne et la Chine.
Dans la stratégie d’internationalisation des firmes, les projets d’implantation sont nettement
moins nombreux.
• Seule une entreprise sur sept présente sur le territoire français envisage d’implanter une
partie de son activité dans un autre pays dans les trois années à venir.
• Pour ce panel, s’implanter dans un autre pays que la France répond majoritairement aux
besoins de bénéficier d’un meilleur accès à un marché de plus grande taille. Pour les
entreprises étrangères, la flexibilité du marché du travail local, l’identification d’un
distributeur sur place ainsi que la simplicité de la législation locale sont également
soulignées.
La France bénéficie de nombreux atouts en matière d’exportation.
• Les principaux atouts identifiés par les entreprises sont la qualité des produits et services
en France (93%), la réputation de la France (87%), la qualité de la logistique sur
l’ensemble du territoire (85%), les infrastructures de transport (84%) ainsi que la stabilité
de l’euro (82%). Outre ces atouts récurrents, les influenceurs sont plus positifs sur les
atouts de la France et soulignent également l’avantage que représente le positionnement
géographique de la France.
• La politique gouvernementale commence à porter ses fruits : les coûts de production
apparaissent pour 61% des entreprises comme un atout (+9 points). A noter également
que l’accompagnement des entreprises souhaitant exporter est considéré comme un atout
par 68 % des décideurs interrogés (en progression de 5 points).
• Pour se développer à l’export, les quatre principaux leviers sont identiques à ceux de
2017: avoir une bonne connaissance du ou des marchés visés (93%), disposer
d’informations sur la réglementation locale et son évolution (93%), bien identifier les
partenaires locaux et les offres locales (89%), connaître son potentiel d’exportation (83%).

21
• Pour 6 entreprises sur 10, il est facile d’exporter depuis la France. Néanmoins, 43% des
entreprises françaises considèrent qu’il est difficile d’exporter depuis la France. Les
difficultés évoquées sont nombreuses et diverses, avec en tête les frais de douane, les
coûts de transport, l’inadaptation de la réglementation, les coûts de production élevés.
La qualité de l’industrie française est reconnue par les entreprises et représente à ce titre un
levier pour les exportations françaises.
• Pour trois-quart des entreprises (72%), les industries françaises sont attractives. Ce taux
atteint 81% pour les influenceurs.
• Cette attractivité repose sur 5 piliers : la qualité des salariés (81%), la montée en gamme
des produits (77%), l’automatisation de l’outil de production (70%), la qualité du
management (68%) et la promotion des savoir-faire français (67%).

• En revanche, les entreprises constatent un déficit en matière de partenariat avec des start-
up innovantes et de digitalisation des process industriels.

• Selon les entreprises exportatrices, l’industrie aéronautique, et dans une moindre mesure,
l’industrie pharmaceutique française se distinguent de celles des autres économies
européennes.
• 62% des entreprises exportatrices considèrent que l’industrie française a innové au cours
des trois dernières années. Parmi les entreprises qui déclarent avoir mis en place des
innovations, les innovations de procédés et technologiques sont prédominantes.

 

SONDAGE KANTAR PUBLIC – BUSINESS FRANCE : STRATEGIE A L’EXPORTATION DES FIRMES IMPLANTEES EN FRANCE

Kantar Public a interrogé, en septembre 2018, 341 cadres dirigeants d’entreprise exportant depuis la
France répartis comme suit :
➢ 199 entreprises de nationalité française
➢ 142 entreprises de nationalité étrangère
L’objectif est d’identifier la stratégie à l’exportation des firmes implantées en France ainsi que la
perception des entreprises à l’égard des atouts du Made in France.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *