Tue. May 28th, 2024

– Etats-Unis : le ralentissement conjoncturel prévu ne se traduit pas encore dans les chiffres
– Zone euro : le tertiaire poursuit son essor, tandis que l’industrie faiblit
– Chine : les chiffres officiels du PIB au 1er trimestre confirment la reprise prévue, portée par la consommation

 

Consensus Economics, leader mondial des enquêtes de prévisions macroéconomiques, récompense chaque année la prévision conjoncturelle la plus précise. Avec ses prévisions 2022 pour la Suisse, l’équipe Economic Research de Swiss Life Asset Managers occupe la plus haute marche du podium du « Forecast Accuracy Award » pour la cinquième fois ces dernières années.
Au vu des nombreux défis qu’a recelés l’année 2022, il s’avère que nos processus d’estimation de croissancedu PIB en Suisse fonctionnent bien. Le graphique pré- sente l’évolution historique des prévisions de croissance du PIB en Suisse entre janvier 2021 et décembre 2022.

 

Etats-Unis, une euphorie déplacée

Croissance du PIB
Swiss Life Asset Managers
2023 : 0,9%
2024 : 0,6%

Consensus
2023 : 1,1%
2024 : 0,7%

La situation s’est visiblement apaisée depuis les remous

dans le secteur bancaire américain en mars. Les marchés financiers ont commencé à rebondir et les données font état d’une constitution solide de l’économie américaine. Gare à l’excès d’optimisme toutefois. Les sorties de capitaux hors du système bancaire américain se sont poursuivies ces dernières semaines, car les intérêts sur les placements alternatifs comme les fonds du marché monétaire restent bien plus attractifs. Grâce aux mesures des autorités, notamment le nouveau plan d’injection de liquidités de la Fed, toute crise bancaire systémique est écartée selon nous. Toutefois, une en- quête auprès des PME révèle que la disponibilité des

crédits se réduit encore, notamment en raison des déboires des banques régionales. Même sur le marché du travail, très solide jusqu’ici, tous les signes ne sont pas au vert. Les demandes initiales d’indemnisation chômage sont en hausse constante depuis l’automne 2022.

De plus, les postes temporaires reculent par rapport à l’année précédente. Certes, il s’agit d’un secteur mo- deste, mais qui devance la conjoncture. Lors des récessions de 2001 et de 2008/2009, c’était un indicateur avancé du revirement de tendance sur le marché du travail.

 

Zone euro, gare au fossé !

Croissance du PIB
Swiss Life Asset Managers
2023 : 0,7%
2024 : 0,9%

Consensus
2023 : 0,7%
2024 : 1,0%

D’après les premiers chiffres du PMI d’avril, la zone euro a entamé le 2e trimestre par une reprise, confirmant notre hypothèse d’une accélération temporaire de la croissance avant un ralentissement au 2e semestre. Cette hausse du PMI a été exclusivement portée par le secteur tertiaire, qui affiche la valeur la plus élevée depuis mai 2022. Le PMI de l’industrie a en revanche reculé bien en deçà du seuil de croissance des 50 points. L’écart entre les deux secteurs atteint ainsi des niveaux historiques, et le fossé est particulièrementgrand concernant les commandes reçues. L’industrie enregistre un fort repli, après un ralentissement depuis octobre 2022, là où la tendance positive se poursuit depuis novembre 2022 dans le tertiaire. L’écart se creuse également au niveau de l’indice de l’emploi : certes, l’industrie est juste au-dessus du seuil de croissance, mais un nouveau ralentissement s’est produit en avril.

A l’inverse, les prestataires de services signent la plus forte croissance des embauches depuis l’été 2007.
Outre le déplacement de la consommation des biens vers les services, la plus grande sensibilité de l’industrie à la hausse des taux explique également cet écart historique.

 

Par Les experts de Swiss Life Asset Managers 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *