Sat. Jul 20th, 2024

ACTION FUTURE 62 – trading

Caroline Domanine

Lorsque nous évoquons la politique de gestion d’un trader, nous faisons forcément référence à des domaines variés tels que la structure économique qui entoure l’activité de trading, les ressources personnelles ou le mental. Pour commencer, nous évoquerons donc votre capital, ressource de base de tout trader puis nous aborderons ensuite les notions d’exposition, de risque et de profitabilité. La gestion du risque est bien trop souvent occultée par les traders qui débutent. Ils pensent aux gains, des étoiles plein les yeux et oublient que chaque médaille est riche de son revers : les pertes. Beaucoup refusent l’évidence : le plus important n’est pas la phase d’analyse  (l’entrée), mais la gestion de leurs positions (avec combien je rentre ? Quand je sors ?).

Le capital

Aujourd’hui il est possible de trader sur des produits à risques avec moins de 500€.  L’ouverture des marchés aux très petits porteurs est une manne inestimable pour deux raisons : le volume de liquidité en provenance du tout-venant est colossal, et les opérateurs n’ont pas les ressources nécessaires pour gagner.

Vous imaginez la suite logique ? Peu de capital et de compétences engendrent la perte, comme des dominos tombant les uns derrière les autres. Je vais être  parfaitement claire, les traders sous capitalisés alimentent des marchés voraces et se font sortir de la table de jeu dans le petit matin blême. Ils misent leur avenir sur une table de blackjack ; autant aller au casino et profiter du spectacle des croqueuses de diamants en quête de vacuité. Si vous avez peu de capital, vous devrez choisir un marché qui correspond à vos moyens, celui des actions par exemple. Souvent, ce marché est délaissé par les néophytes, car on y trouve moins de publicités racoleuses que sur le Forex ou les options binaires. Il ne fait pas rêver, mais permettez-moi de vous poser une question : pour quelle raison investissez-vous en Bourse, pour rêver ou pour gagner ?

Sur les produits dérivés, je déconseille fortement de spéculer avec moins de 10K€. Idéalement un trader devrait posséder un capital de 30K€ qui lui permettrait de gérer des positions avec plusieurs contrats, notamment sur les CFD et donc de travailler les positions de façon à réduire son risque et à lisser sa performance.

Acheter ACTION FUTURE 62 – version numérique – version Papier

http://www.action-future.com/index.php/2017/01/10/action-future-62/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *