Tue. May 28th, 2024

L’hésitation domine toujours sur les marchés. Malgré le ralentissement en Europe et en Chine, aucune baisse significative n’est pour le moment visible sur les indices en Europe ou aux Etats-Unis.

 

Les investisseurs anticipent de plus en plus des taux de la Fed hauts pour longtemps, mais semblent ne plus attendre de hausse de la part de la banque centrale. Par ailleurs, la perspective d’un « soft landing », à nouveau confirmé par Janet Yellen ce week-end, permet aux marchés de rester solides malgré les risques.

 

Les marchés seront attentifs, jeudi, à la décision de politique monétaire de la BCE, et les investisseurs attendent une pause de la banque centrale européenne. En effet, malgré une inflation toujours élevée et bien au-dessus de l’objectif des 2%, le ralentissement économique de la zone euro semble de plus en plus inquiétant.

 

A l’image de l’Allemagne, première économie de la zone, qui est en récession technique, après trois trimestres de croissance du PIB négative et de la perspective d’une nouvelle contraction au T3.

 

L’autre grand rendez-vous de cette semaine sera l’inflation aux Etats-Unis, mercredi. Alors que l’indice des prix à la consommation (IPC) sous-jacent est attendu en baisse et au plus bas depuis octobre 2021, l’inflation globale devrait rebondir pour le second mois consécutif à 3,6%. La décision de politique monétaire de la Fed est, elle, attendue la semaine prochaine.

 

La BoJ est également de plus en plus surveillée, après les commentaires du gouverneur de la BoJ, laissant présager d’une potentielle hausse de taux, si la hausse des salaires devait se poursuivre d’ici la fin de l’année. Le taux de la BoJ n’a pas changé depuis 2015.

 

Côté statistiques, les marchés seront attentifs, mardi, aux données sur l’emploi au Royaume-Uni, ainsi qu’aux indices ZEW sur la situation actuelle et le sentiment économique en Allemagne. Ceux-ci devraient à nouveau se dégrader.

 

Mercredi, au-delà de l’inflation US, nous surveillerons des données au Royaume-Uni, dont le PIB et la production industrielle. Jeudi, les prix à la production, les ventes au détail et les inscriptions hebdomadaires au chômage seront particulièrement regardés par les investisseurs.

 

Vendredi, les ventes au détail et la production industrielle seront analysées en Chine, avant l’IPC en France et l’évolution des salaires dans la zone euro. L’après-midi, de nombreuses données seront publiées aux Etats-Unis, avec les indices de prix à l’exportation et à l’importation, l’indice manufacturier de la Fed de New York, ou encore, la production industrielle.

 

Peu de sociétés publieront leurs résultats cette semaine, mais nous surveillerons tout de même Oracle lundi et Abode jeudi.

 

Du côté du Bitcoin, les investisseurs ne retrouvent toujours pas la confiance et malgré quelques sursauts, la perspective d’une baisse plus prononcée domine dans les prochaines semaines, ce qui pourrait conduire la cryptomonnaie sur de nouveaux plus bas depuis le mois de mars.

 

 

 

Vincent Boy, Analyste marchés chez IG France

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *