Thu. Jul 18th, 2024

ACTION FUTURE 7 – Analyse technique

Roger Sartet

John Bollinger doit sa notoriété à la création des « enveloppes de Bollinger » autrement dénommées « bandes de Bollinger ».

Cet outil, très utilisé par les analystes techniques, permet notamment de se faire une idée précise de l’exagération à la hausse ou à la baisse d’un marché.

Principe des bandes de Bollinger

Les bandes de Bollinger sont des enveloppes qui encadrent les cours selon la volatilité des prix. Les bandes de Bollinger se composent de trois bandes. La première bande représente tout simplement la moyenne mobile des cours (souvent à 20 jours). Les deux autres sont des bandes hautes et basses placées à 2 écarts-type au- dessus et en-dessous de la moyenne. Cette spécificité permet ainsi d’encadrer 95% de l’évolution des prix. Les bandes supérieures et inférieures s’élargissent et se rétrécissent selon l’augmentation ou la diminution de la volatilité.

Construction 
• La première étape consiste à calculer le prix moyen :
PM = (haut + bas + clôture)/ 3
• On calcule ensuite la moyenne mobile à 20 jours
MM(PM) = (PMj_i9 + PMj.18 +…+ PMj)/20
• On en déduit ensuite les bandes supérieures et
inférieures :
Bande supérieure : MM(PM) + 2 a
Bande inférieure : MM(PM) – 2 a

En analyse technique, de nombreux outils ont pour objectif de déterminer des situations de marché exagérées, à la hausse comme à la baisse. L’on parle alors respectivement de marché suracheté et de marché survendu. La célébrité de John Bollinger vient principalement de l’indicateur graphique très populaire qui porte son nom et qui permet, entre autres, de se faire une idée relativement précise de l’exagération, à la hausse comme à la baisse, de la valorisation d’une valeur, d’un indice, d’une devise, d’une matière première, etc. Les « Bollinger ‘s band », ou enveloppes de Bollinger , font partie de ces outils graphiques que l’on nomme les tracés auxiliaires, tout simplement parce qu’ils se dessinent directement sur le graphe des cours. Le calcul et le tracé sur le graphe des enveloppes de Bollinger sont pratiquement impossibles à réaliser sans l’aide d’un logiciel d’analyse technique. Tout logiciel graphique digne de ce nom offre la possibilité de superposer automatiquement (d’un clic de souris) les bandes de Bollinger au graphe des cours.

Moyenne et écart-type
La formule de l’enveloppe de Bollinger consiste à calculer une moyenne mobile et l’écart-type mathématique (la formule est relativement complexe – voir encadré) sur cette moyenne. Intuitivement, il suffit de savoir que l’écart-type représente l’écart entre la moyenne et le cours lors d’une séance donnée.

Acheter ACTION FUTURE 7 – version numérique – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2002/10/12/action-future-7/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *