Sat. Jul 20th, 2024

ACTION FUTURE 5 – Mécanismes financiers

Stéphane Dubreuille 

La liquidité est un concept essentiel de la vie des marchés financiers à travers le monde.

Pour la clientèle finale, elle constitue le critère ultime d’intervention sur les marchés. Un investisseur hésitera longuement à prendre position sur un marché dont il craint de ne pouvoir sortir sans payer le prix prohibitif de l’illiquidité de celui-ci.Toutes les places financières sont pleinement conscientes de l’enjeu que représentent le développement puis le maintien de la liquidité qui est un facteur déterminant de la viabilité d’un marché car elle est susceptible d’influencer l’intervention des opérateurs. Il est donc indispensable de cerner le concept de liquidité pour juger de la satisfaction des intervenants et de la compétitivité d’une place par rapport à une autre.

Définition du concept de liquidité

La liquidité est un concept dont la définition demeure ambiguë et les mesures variées. Les propriétés d’un actif liquide sont l’immédiateté, la largeur, la profondeur et la résilience.
• L’immédiateté constitue la composante temporelle de la liquidité. Un actif est jugé d’autant plus liquide qu’il peut être acheté ou cédé de manière instantanée ou dans un délai relativement court. La faculté de négocier instantanément dépend de la présence d’une contrepartie, du volume de transaction et de la fréquence des échanges.
• La largeur représente l’écart entre les meilleurs prix offerts (bid price) et demandés (ask price) affichés par les teneurs de marché (market makers) ou placés par les investisseurs dans un carnet d’ordres.
• La profondeur indique la quantité de titres qu’il est possible de négocier aux prix affichés sur le marché. Lorsque la profondeur de marché est insuffisante, le demandeur de liquidité risque de subir une variation importante de prix en « tapant » consécutive- ment plusieurs limites pour une exécution totale.
• La résilience est la capacité du marché à absorber des chocs aléatoires dus à des transactions effectuées par des investisseurs mal ou non informés. Le marché est jugé résilient si les prix reviennent rapidement à leur valeur d’équilibre.

En résumé, la liquidité a trait à la fois à la forme d’organisation des échanges et aux coûts d’exécution d’un ordre. Le besoin d’immédiateté est satisfait si la structure du marché offre des cotations en temps continu. Le bénéfice d’une transaction est affecté par les coûts d’exécution composés de la fourchette et de l’impact de marché. La fourchette de prix rémunère l’activité des offreurs de liquidité en contrepartie de leur présence permanente sur le marché, de leur détention probable d’un portefeuille non optimal et de leur risque de négocier avec un investisseur informé. L’impact de marché provient de la difficulté à réaliser une transaction de grande taille sans provoquer des conséquences pour les prix liées à l’excès d’offre ou de demande et à l’information révélée par la taille de la transaction. Un marché présumé liquide va séduire les investisseurs qui augmenteront à nouveau la liquidité, par leur activité, créant ainsi un cercle vertueux. Un marché incapable de générer une activité suffisante passera très rapidement de la vertu au vice.

Les mesures de liquidité 
La variété des mesures de la liquidité est liée à la diversité des propriétés associées à la définition du concept. Un des premiers éléments de la liquidité est la possibilité pour un investisseur de trouver une contrepartie sur le marché pour négocier. Cette dimension est jugée par différentes mesures d’activité comme le volume de transactions ou le taux de rotation quotidien (rapport du volume de transactions à la capitalisation boursière).

Acheter ACTION FUTURE 5 – version numérique – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2002/04/12/action-future-5-2/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *