Tue. May 21st, 2024

IRVINE, Californie--(BUSINESS WIRE)--La Patient Safety Movement Foundation (PSMF) a organisé son événement semestriel pour discuter des défis en matière de sécurité dans le système de santé qui entraînent des millions de décès évitables dans le monde. Les discours d’ouverture et les tables rondes réunissant des experts renommés de la sécurité des patients dans divers domaines ont porté sur des stratégies macroéconomiques visant à créer un système de soins de santé plus sûr, sans aucun dommage évitable.





L’événement semestriel de la PSMF invite les leaders d’opinion et défenseurs de la sécurité des patients, administrateurs d’hôpitaux, responsables cliniques, responsables des technologies médicales, principaux payeurs du système de santé, patients et leurs familles, ainsi que les représentants des gouvernements du monde entier à passer en revue les bonnes pratiques et à définir un plan d’action pour l’année à venir.

Carol Peden, docteur en médecine et co-présidente de la Right Care Initiative, a présenté les enseignements tirés de la mise en œuvre de stratégies fondées sur des données probantes, notamment la transparence des données, et les moyens de réduire les disparités raciales et socio-économiques dans le domaine des soins de santé. David C. Stockwell, médecin en chef du Johns Hopkins Children’s Center, a quant à lui examiné les prochaines étapes de l’application des recommandations du récent rapport du PCAST au président Biden sur la nécessité urgente de s’attaquer aux préjudices évitables généralisés dans les hôpitaux américains. Albert Wu, directeur du Johns Hopkins Center for Health Services and Outcomes Research, a parlé de l’importance d’une « culture juste » et de la création d’une culture exempte de reproches dans laquelle il est possible de signaler des erreurs sans craindre d’être puni.

Joe Kiani, fondateur de la Patient Safety Movement Foundation, déclare : « Dès le premier jour, nous nous sommes efforcés de briser les cloisonnements dans l’ensemble de l’écosystème des soins de santé afin d’élaborer des solutions éclairées par toutes les parties prenantes, y compris les patients, et par une expertise multidisciplinaire. Cette année, la réunion semestrielle s’est penchée sur des solutions qui nous aideront à atteindre plus rapidement l’objectif « zéro dommage évitable ». Maintenir cet élan est essentiel. Nous voyons une trajectoire claire vers l’élimination des erreurs médicales évitables, mais nous avons tous un rôle à jouer. Nous devons agir par pure bienveillance. »

« Nous avons une énorme opportunité de sauver des vies dans le monde entier », déclare Mike Durkin, président de la Patient Safety Movement Foundation. « Il est temps de rebondir après l’impact de la pandémie, au cours de laquelle nous avons appris de première main les dangers encourus par les patients et les travailleurs de la santé. Nous devons désormais maintenir notre élan pour réduire les dommages et travailler sans relâche et en collaboration dans tous les établissements de soins de santé. Cette année, l’Organisation mondiale de la Santé mettra l’accent sur la sécurité des diagnostics. Nous devons continuer à écouter nos patients, leurs familles et les travailleurs de la santé et leur fournir une plateforme pour qu’ils se sentent en sécurité et puissent raconter leur histoire sans crainte. »

« Nous pouvons avoir un système de santé plus sûr aujourd’hui, mais nous devons tous en faire une priorité », déclare Michael Ramsay, directeur général de la Patient Safety Movement Foundation. « Nous devons également exiger la transparence et l’accès à des données réelles de la part de nos prestataires de soins de santé. Je suis encouragé par la passion des participants à cette réunion et je pense que 2024 sera une année charnière pour la sécurité des patients. »

« Cette année marque le 25e anniversaire du rapport "To Err Is Human" », déclare Sanaz Massoumi, directeur des opérations de la Patient Safety Movement Foundation. « Nous savons désormais clairement que la pratique d’une médecine fondée sur des données probantes prévient les dommages causés aux patients et il ne fait aucun doute qu’elle permet de sauver des millions de vies et des milliards de dollars. Nous espérons nous associer à davantage d’établissements de santé en 2024. Nous espérons également donner aux patients et à leurs défenseurs les moyens d’agir. »

Cette année, Michael Millenson, président de Health Quality Advisors, LLC, a également présenté les raisons pour lesquelles il estime que les progrès sont lents et ce qu’il faut faire pour accélérer le changement et transformer notre système de soins de santé. Ont également fait une présentation aujourd’hui Neelam Dhingra, qui dirige l’initiative phare de transformation de l’Organisation mondiale de la Santé, Edward Kelley, directeur de la santé mondiale d’ApiJect, et Howard Hu, président et professeur de sciences de la santé publique et des populations à l’université de Californie du Sud.

Les recommandations du panel portaient notamment sur :

  • Le rôle du conseil d’administration et de la direction dans la sécurité des patients
  • La résilience dans les soins de santé
  • L’engagement du patient et de sa famille
  • La sécurité pédiatrique
  • La sécurité des diagnostics

Les présentations et tables rondes de l’événement semestriel ont jeté les bases du 11e sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie, qui se déroulera sur deux jours et qui est prévu plus tard dans l’année, les 6 et 7 septembre 2024. Pour de plus amples informations et nouvelles et pour s’inscrire au sommet, rendez-vous sur https://psmf.org/summits/11th-annual-world-patient-safety-science-technology-summit/.

À PROPOS DE LA PATIENT SAFETY MOVEMENT FOUNDATION

En 2012, Joe Kiani a fondé la Patient Safety Movement Foundation (PSMF) à but non lucratif pour éliminer les erreurs médicales évitables dans les hôpitaux. Son équipe a travaillé avec des experts en sécurité des patients du monde entier afin de créer des pratiques fondées sur des preuves exploitables (AEBP) qui relèvent les principaux défis. Les AEBP sont disponibles en ligne gratuitement pour les hôpitaux. Les hôpitaux sont encouragés à s’engager formellement envers le ZÉRO décès évitable et les entreprises de technologie de la santé sont invitées à signer l’Open Data Pledge visant à partager leurs données pour pouvoir développer des algorithmes prédictifs capables d’identifier les erreurs avant qu’elles ne deviennent mortelles. Le Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie de la Fondation rassemble toutes les parties prenantes, y compris les patients, les prestataires de soins de santé, les entreprises de technologie médicale, les employeurs gouvernementaux et les payeurs privés. La PSMF a été créée grâce au soutien de la Fondation Masimo pour l’éthique, l’innovation et la concurrence dans les soins de santé. Pour plus d’informations, rendez-vous sur psmf.org.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Contacts

Patient Safety Movement Foundation
Irene Mulonni, irene@mulonni.com | (858) 859-7001