Mon. May 20th, 2024

Par Ben Laidler, Global Markets Strategist pour eToro

Les matières premières en difficulté connaissent enfin un certain soulagement, grâce à une croissance mondiale plus ferme, à un dollar américain qui se stabilise et à des perturbations météorologiques du côté de l’offre. Le coton a été l’un des principaux acteurs de ce rattrapage. Ce “tissu de nos vies” joue un rôle crucial dans les secteurs de l’habillement, de la mode rapide et de la vente au détail et se trouve au centre du débat ESG en raison de sa forte intensité en eau et en main-d’œuvre, ainsi que de ses avantages en termes de biodégradabilité par rapport aux fibres à base de pétrole qui dominent l’industrie de l’habillement. Les prix du coton sont influencés par la sécheresse et les incendies au Texas, le plus grand producteur du plus grand pays exportateur. En outre, il existe une corrélation étroite avec la hausse des prix du pétrole, qui fait augmenter le coût du polyester concurrent (voir le graphique). Cette corrélation fait du coton un indicateur intéressant des prix du pétrole.

L’Inde et la Chine dominent la production mondiale de coton brut, représentant 47 % du total, mais la majeure partie de leur production est utilisée localement. Les États-Unis sont le plus grand exportateur de coton brut, avec 29 % du total, ce qui influence considérablement le marché. Un quart de ces exportations provient du Texas. En outre, les États-Unis sont le plus grand importateur de produits finis en coton. Le Brésil est le deuxième exportateur, avec 26 %, où le coton est souvent cultivé en rotation avec le soja. Le coton brut est ensuite moulu dans des pays comme le Bangladesh, le Viêt Nam et la Chine. L’offre mondiale a augmenté d’environ 2,5 % par an, grâce à de nouvelles zones de culture dans le sous-continent indien et en Chine, et à des rendements plus élevés facilités par les semences OGM, malgré les problèmes croissants liés à l’eau et à la main-d’œuvre.

Les fibres synthétiques à base de pétrole, comme le polyester, dominent le marché mondial de l’habillement avec une part de 70% et en augmentation, ce qui fait de leur prix relatif un facteur clé de la demande de coton. Le coton conserve un prix moyen supérieur d’environ 0,50 $/lb. Le coton domine le marché des fibres naturelles, dont 80 % sont utilisés pour l’habillement, principalement le denim. Le reste est principalement utilisé pour les articles ménagers tels que les draps et les serviettes. Ainsi, les dépenses des consommateurs, en particulier pour la mode rapide, sont un moteur important de la demande. Avec les prix du coton et les problèmes de durabilité, les détaillants tels qu’Inditex(ITX.MC), H&M(HM-B.ST), l’introduction en bourse imminente de Shein et les valeurs de l’habillement telles que GAP (GPS) et Levi Strauss (LEVI) sont confrontés à des défis importants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *