Sun. Jun 16th, 2024

ACTION FUTURE 6 – Matières premières

D’un point de vue historique, les premiers marchés modernes de contrats à terme sont apparus aux USA au 19e siècle, mais le principe du future existait déjà au 17e siècle en Hollande et au Japon. Jusqu’aux années 60, les produits dérivés se limitaient aux matières premières agricoles. Par la suite, les changements de l’économie mondiale et des réglementations ont permis de sécuriser les transactions, ce qui a entraîné un fort développement de ces marchés qui se sont ouverts aux autres matières premières comme les métaux, les produits financiers (change, taux) et les indices boursiers. L’objet de cet article est de présenter les futures sur les matières premières agricoles, dont les principales places de négociation se situent aujourd’hui aux USA à New York et Chicago, ainsi qu’à Londres.

Longtemps seul sous-jacent des produits dérivés, les matières premières agricoles n’ont aujourd’hui qu’une place marginale sur ces marchés et représentent moins de 1 % des encours totaux. Ce sont cependant des contrats utiles sur le plan économique : ils sont essentiellement réservés à des professionnels (producteurs ou acheteurs) qui détiennent des positions sur le physique (sous-jacent). Ces marchés nécessitent de la part des intervenants des connaissances approfondies; cependant, tout opérateur peut traiter ces produits souvent très volatils et risqués, mais qui offrent en trading des potentiels de gains très importants.

Le marché des contrats à terme 

Le marché de produits « dérivés »

Les futures sont des produits dérivés. La terminologie financière anglo-saxonne utilise le terme derivatives que l’on peut traduire par « dérivés » en français. Ce terme désigne les marchés organisés ou de gré à gré sur lesquels se négocient des produits financiers à terme ferme, optionnel et swaps. Ces marchés à terme ont comme support (sous-jacents) les marchés au comptant (appelé aussi marché spot). Les marchés de futures remplissent ainsi une fonction réellement complémentaire de celle des marchés sur le physique, puisqu’ils permettent à l’opérateur de se protéger contre le risque des actifs sous-jacents ou de spéculer sur le sous-jacent. Les marchés de produits dérivés ne font pas disparaître les risques de prix mais permettent leur gestion par les opérateurs. Le développement des marchés de produits dérivés provient d’un mouvement de déréglementation dans les années 80 qui a abouti à un accroissement du rôle des marchés financiers dans le financement de l’économie et la couverture des risques de prix. Les marchés de produits dérivés permettent de se protéger contre une évolution défavorable du prix des actifs en permettant de transférer ce risque sur une contrepartie qui s’engage à l’assumer. Cette contrepartie peut être un opérateur qui a une position inverse sur le physique (marché des produits qui constituent les sous-jacents) et qui cherche également à se couvrir ou un spéculateur qui prend une position sur le marché à terme pour profiter des variations de cours (Trading).

Les contrats à terme ou futures 

Le marché à terme ferme est le marché où s’échangent des contrats standardisés représentant une quantité et une qualité définie d’actifs (sous-jacents). Ils permettent de fixer aujourd’hui les conditions de prix d’un échange futur pour une livraison à une date d’échéance définie. Les futures sont donc des contrats à terme standardisés qui se traitent sur des marchés organisés, à finverse des forwards qui sont des contrats de gré à gré. En proposant une standardisation des contrats qui portent sur la date d’échéance, le montant unitaire et le mode de cotation (seul le prix est négociable), ces marchés fournissent des contrats qui ont une qualité essentielle pour les opérateurs sur les marchés financiers, la sécurité. En effet, l’opérateur qui prend des positions sur ces marchés doit se conformer à des règles spécifiques établies par une chambre de compensation qui assure en retour la bonne fin des opérations.

Acheter ACTION FUTURE 6 – version numérique – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2002/07/12/action-future-6-2/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *