Tue. May 28th, 2024

nUn cas important réalisé à l’hôpital universitaire d’Helsinki démontre la dynamique continue de MMI dans le domaine de la chirurgie ouverte des tissus mous

JACKSONVILLE, Floride–(BUSINESS WIRE)–MMI, (Medical Microinstruments, Inc.), une société de robotique dédiée à l’augmentation des traitements possibles et à l’amélioration des résultats cliniques pour les patients souffrant de pathologies complexes, a annoncé aujourd’hui le bon déroulement de plus de 500 interventions chirurgicales chez l’homme avec le Symani® Surgical System dans l’Union européenne. Le Symani Surgical System est une technologie robotique, la première du genre, qui répond de manière unique à l’ampleur et à la complexité de la microchirurgie et de la supermicrochirurgie. Ce système vise à redonner une qualité de vie au plus grand nombre de patients, à augmenter le nombre de chirurgiens capables de repousser les limites des procédures complexes sur des anatomies délicates, et à permettre aux hôpitaux d’élargir leurs programmes par chirurgie ouverte.


nDe nos jours, des millions de patients qui souffrent de pathologies complexes n’ont pas accès aux traitements possibles optimisant les résultats, en raison des limites physiques humaines à l’échelle microchirurgicale et du manque de spécialistes capables de pratiquer des interventions chirurgicales sur une anatomie minuscule et délicate. Le système chirurgical Symani est en passe d’y subvenir. Il s’agit d’une plateforme robotique qui permet d’élargir les possibilités pour les patients ayant besoin de procédures chirurgicales ouvertes sur les tissus mous, telles que les reconstructions par lambeaux libres, la chirurgie lymphatique, les reconstructions traumatiques et les régénérations de nerfs périphériques. Depuis les premiers cas chez l’homme en octobre 2020, le système a été utilisé dans plus de 500 procédures, augmentant rapidement l’accès des patients aux traitements chirurgicaux possibles, à mesure que les chirurgiens se familiarisent avec la technologie.

Nous sommes convaincus que la chirurgie ouverte aurait dû bénéficier depuis longtemps d’une avancée technologique. Cette étape majeure pour le Symani Surgical System témoigne de la façon dont la robotique peut élever le niveau des soins en repoussant les limites de la complexité », a déclaré Mark Toland, CEO de MMI. « Les personnes souffrant de pathologies difficiles à traiter ont droit à des possibilités de traitement qui peuvent leur offrir une meilleure qualité de vie, et nous espérons pouvoir favoriser cette initiative en élargissant l’accès aux procédures microchirurgicales et supermicrochirurgicales ».

nLes capacités uniques du Symani Surgical System en microchirurgie ouverte se doivent à ses instruments exclusifs NanoWrist®, qui comportent le plus petit poignet robotique chirurgical au monde. Cela permet aux chirurgiens de reproduire les mouvements naturels de la main humaine à l’échelle microscopique avec sept degrés de liberté, une filtration des tremblements et une graduation des mouvements, augmentant ainsi la précision et le contrôle.

nLa 500e intervention était une régénération lymphatique réalisée par Sinikka Suominen, PhD, MD, chirurgien plasticien à l’hôpital universitaire HUS d’Helsinki en Finlande. L’hôpital universitaire d’Helsinki est l’un des plus grands hôpitaux universitaires d’Europe et fait aussi figure de centre de référence européen et international en matière de microchirurgie. En 2023, il a été classé au 39e rang sur la liste établie par Newsweek des meilleurs hôpitaux du monde. Sur les 500 interventions réalisées à ce jour, environ 75 % étaient des chirurgies à lambeaux libres et 16 % des régénérations lymphatiques. Les 9 % restants représentaient d’autres interventions telles que des régénérations de nerfs périphériques et des chirurgies de réimplantation des extrémités.

Notre hôpital utilise le Symani Surgical System pour plusieurs types de procédures, telles que la régénération lymphatique et la chirurgie reconstructrice liée au cancer de la tête et du cou, et j’ai constaté des changements notables en termes de précision, de stabilité et de fiabilité pour le placement de mes sutures lors des procédures lymphatiques », a déclaré le Dr Suominen. « Il s’agit de chirurgies qui améliorent la qualité de vie et qui permettent aux patients de retourner au travail ou simplement de reprendre leurs activités quotidiennes normales. Dans le pire des cas, le lymphœdème est une maladie invalidante, et les procédures microchirurgicales avancées peuvent donner aux patients l’espoir d’une meilleure qualité de vie. Je suis fier d’avoir mené à bien cette procédure importante et me réjouis d’avoir de nombreuses autres occasions d’aider les patients grâce à la microchirurgie ouverte et robotique ».

nPour en savoir plus à propos de MMI, rendez-vous sur le site http://mmimicro.com.

nÀ propos de MMI

nMMI (Medical Microinstruments, Inc.) a pour mission de faire progresser la technologie robotique qui repousse les limites de la chirurgie ouverte des tissus mous et ouvre de nouvelles possibilités aux chirurgiens pour redonner une qualité de vie au plus grand nombre de patients atteints de pathologies complexes. La société a été fondée en 2015 près de Pise, en Italie, et son Symani® Surgical System exclusif associe les plus petits micro-instruments à poignet du monde avec des technologies de réduction des tremblements et de graduation des mouvements pour répondre à d’importants besoins non satisfaits des patients dans le monde entier. Cette plateforme robotique chirurgicale, la première du genre pour la micro-chirurgie ouverte des tissus mous, peut contribuer à la régénération microvasculaire, à la régénération lymphatique et à la régénération des nerfs périphériques. Le système Symani est marqué CE pour une utilisation commerciale en Europe. Aux États-Unis, le système n’est ni approuvé ni autorisé à des fins commerciales. MMI est soutenue par des investisseurs internationaux dans le domaine des technologies médicales, notamment Andera Partners, BioStar, Deerfield Management, Fountain Healthcare Partners, Panakès Partners, RA Capital, Sambatech et Wellington Partners.

nLe texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

nDan Ventrescan
Matter Health pour MMIn
mmi@matternow.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *