Mon. May 27th, 2024

Une nouvelle année record sur tous les indicateurs

Confiance pour 2024

PARIS--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:



Publicis Groupe (Paris:PUB):

  • Croissance organique 2023 à +6,3 % après une fin d’année au-delà des attentes à +5,7 % au T4
  • Des indicateurs financiers les plus élevés de l’industrie : marge opérationnelle de 18,0 %, BNPA courant dilué de 6,96 € en hausse de +10 %, free cash-flow ajusté de 1,7 Md€1
  • En tête du classement new business2 sur les 5 dernières années
  • Proposition d’un dividende de 3,40 € par action au titre de 2023, intégralement versé en numéraire
  • Confiance en notre capacité à délivrer une performance 2024 supérieure au marché malgré les incertitudes macroéconomiques :
    • Croissance organique attendue entre +4 % et +5 %
    • Taux de marge opérationnelle de 18 %
    • Free-cash-flow entre 1,8 et 1,9 Md€

Résultats annuels 2023

  • (M€)

2023

2023 vs 2022

  • Revenu

14 802

+4,3%

  • Revenu net

13 099

+4,2%

  • Croissance organique

+6,3 %

 

  • Marge opérationnelle

2 363

+4,3%

  • Taux de marge opérationnelle

18,0 %

-

  • Bénéfice net courant par action, dilué (€)

6,96

+9,5%

  • Free cash-flow ajusté

1,7 Md€1

 

Revenu du 4ème trimestre 2023

  • Revenu net

3 540

  • Croissance publiée

+2,3 %

  • Croissance organique

+5,7 %

________________________________
1 Free cash-flow (FCF) avant variation du BFR.
Le FCF publié pour 2023 est de 1 547 M€ en incluant l’accord Rosetta pour 148 M€.
2 Source : Classement JP Morgan 2019-2023.

Arthur Sadoun, Président du Directoire de Publicis Groupe :

« Dans un contexte macro-économique particulièrement difficile, et après six ans de transformation, Publicis s’est clairement démarqué en 2023.

Notre croissance organique du revenu net à +6,3 % sur l’année, après un quatrième trimestre meilleur qu’attendu à +5,7 %, montre que non seulement nous surpassons largement les autres groupes de communication, mais nous avons également une croissance deux fois plus rapide que les principaux cabinets de conseil dans le digital.

Ce qui est vrai pour notre croissance organique l’est également pour nos indicateurs financiers, que ce soit en termes de marge ou de free cash-flow.

Au moment où nos clients ont besoin de partenaires qui puissent vraiment les aider à se transformer dans un environnement exigeant et en constante évolution, notre modèle unique a fait la différence, nous permettant à nouveau de gagner des parts de marché et de nous classer numéro 1 en new business pour la cinquième année consécutive.

Avec un chiffre d’affaires de près de 15 milliards d’euros en 2023, en hausse de 35 % par rapport à 2019, Publicis s’est établi comme le deuxième acteur de notre industrie et le premier en termes de capitalisation boursière.

En 2024, nous entendons poursuivre cette dynamique, de la même manière que nous l’avons fait durant les quatre dernières années avec un CAGR à +4,7 %, soit le double de la moyenne du secteur. Nous prévoyons une croissance organique de +4 à +5 % tout en maintenant notre taux de marge opérationnelle historiquement élevé à 18 %. S’agissant du premier trimestre, nous tablons sur une croissance organique supérieure à celle du secteur, dans la fourchette annuelle.

Je tiens à remercier nos clients pour leur confiance tout au long de notre transformation et nos collaborateurs pour leurs remarquables efforts. Grâce à eux, nous avons atteint de nouveaux sommets en tant que groupe, et nous sommes maintenant en position d’affronter avec confiance et ambition ce qui sera une nouvelle année d’incertitudes. »

Le Conseil de Surveillance de Publicis Groupe, réuni le 7 février 2024 sous la présidence de Monsieur Maurice Lévy, a examiné les résultats annuels 2023 présentés par Monsieur Arthur Sadoun, Président du Directoire.

CHIFFRES CLÉS

En millions d’euros,

à l’exception des données par action et des %

2023

 

2022

 

2023

vs 2022

Données extraites du compte de résultat et du tableau de flux de trésorerie

 

 

 

 

 

Revenu net

13 099

 

12 572

 

+4,2 %

Revenu des coûts refacturables

1 703

 

1 624

 

+4,9 %

Revenu

14 802

 

14 196

 

+4,3 %

EBITDA

2 845

 

2 801

 

+1,6 %

En % du revenu net

+21, 7%

 

22,3 %

 

-60 pb

Marge opérationnelle

2 363

 

2 266

 

+4,3 %

En % du revenu net

18,0%

 

18,0%

 

0 pb

Résultat opérationnel

1 740

 

1 767

 

-1,5 %

Résultat net part du Groupe

1 312

 

1 222

 

+7,4 %

Bénéfice par action

5,23

 

4,87

 

+7,4 %

Bénéfice courant par action, dilué1

6,96

 

6,35

 

+9,6 %

Dividende par action2

3,40

 

2,90

 

+17,2 %

Free cash-flow avant variation du BFR

1 547

 

1 807

 

 

Free-cash-flow avant variation du BFR ajusté 3

1 802

 

1 700

 

 

Données extraites du bilan

31 12 2023

 

31 12 2022

 



Total de l’actif

36 716

 

35 898

 

 

Capitaux propres, part du Groupe

9 788

 

9 635

 

 

Endettement financier net (trésorerie nette)

(909)

 

(634)

 

 

_________________________________
1 Résultat net part du Groupe après élimination des pertes de valeur, des charges de consolidation immobilière, de l'amortissement des incorporels liés aux acquisitions, des principales plus ou (moins)-values de cession, de la variation de juste valeur des actifs financiers, de la réévaluation des earn-outs, divisé par le nombre moyen d’actions sur une base diluée.
2 Soumis à l’approbation de l’Assemblée Générale des actionnaires du 29 mai 2024.
3 Ajusté de l’impact net de l’accord de règlement Rosetta pour un montant de 148 M€ en 2023 et du paiement de l’impôt additionnel de 107 M€ réalisé en janvier 2023 relatif à 2022 (110 M€ au taux de change 2022).

REVENU NET DE L’ANNÉE 2023

Le revenu net de Publicis Groupe en 2023 est de 13 099 millions d’euros, en hausse de 4,2 % par rapport à 12 572 millions d’euros en 2022. Les variations de taux de change sur l’exercice ont eu un effet négatif de 340 millions d’euros et les acquisitions (nettes de cession) ont contribué pour 100 millions d’euros au revenu net.

La croissance organique s’élève à +6,3 % en 2023 par rapport à 2022. Cela implique une croissance organique de +21 % par rapport à 2019, qui s’est accélérée sur le second semestre à +22 %, après un premier semestre à +19 %.

Cette performance forte et constante sur l’année s’est reflétée dans chacune des activités du Groupe. Le Média, qui représente un tiers du revenu, enregistre une croissance à deux chiffres après une progression à deux chiffres l’an passé, bénéficiant à la fois de gains de parts de marché et d’une croissance organique sur les clients existants. Les activités de Data et Tech, également un tiers du revenu, affichent au total une performance très solide. D’une part, dans un contexte de ralentissement du marché de la transformation numérique qui affecte les principaux acteurs, Publicis Sapient enregistre une solide croissance organique de +3.2 % malgré une base de comparaison très élevée de +19 % sur l’année 2022. D’autre part, la performance d’Epsilon accélère sur le deuxième semestre pour atteindre une croissance organique de +9.6 % en 2023, bénéficiant d’une demande soutenue des clients pour la gestion des data propriétaires. Les activités Créatives, le dernier tiers, démontrent leur résilience avec une croissance organique low-single digit sur l’année.

Répartition du revenu net 2023 par secteur

Segments vs 2022 comp in %
Automobile

5%

Finance

0%

Santé

14%

Alimentation et boissons

19%

TMT

-3%

Grande consommation

2%

Distribution

7%

Secteur public & autres

15%

Loisirs et voyages

11%

Energie & industrie

14%

Répartition du revenu net 2023 par zone géographique

Millions

Revenu net

 

Croissance

 

Croissance

d’euros

2023

 

2022

 

publiée

 

organique

Amérique du Nord

8 050

 

7 869

 

+2,3 %

 

+4,9 %

Europe

3 172

 

2 879

 

+10,2 %

 

+10,3 %

Asie Pacifique

1 156

 

1 176

 

-1,7 %

 

+2,9 %

Moyen Orient & Afrique

380

 

359

 

+5,8 %

 

+12,4 %

Amérique Latine

341

 

289

 

+18,0 %

 

+8,9 %

Total

13 099

 

12 572

 

+4,2 %

 

+6,3 %

En Amérique du Nord, la croissance organique est de +4,9 % en 2023. Compte tenu d’un effet de change négatif lié à l’évolution du taux du dollar par rapport à l’euro, la croissance publiée s’établit à +2,3 %. Après une progression à deux chiffres l’an dernier, les Etats-Unis affichent une croissance organique très solide de +5,0 % sur 2023 soutenue par des activités Média en croissance à deux chiffres. Epsilon croît de +9,6 % en organique sur l’année, avec une performance notable du Digital Media. Les activités Créatives restent globalement stables sur 2023. Enfin, Publicis Sapient enregistre une croissance de +2,5 % sur une base de comparaison élevée et dans un contexte de reports de projets de transformation numérique vécus également par les principaux acteurs de l'industrie.

En Europe le revenu net est en hausse de +10,3 % en organique et de +10,2 % en publié, dont un très solide +10,4 % au Royaume-Uni, +5,2 %1 en France, +7,2 % en Allemagne et +16 % en Europe Centrale et de l’Est. En excluant les activités d’affichage dans les transports et le Drugstore, la croissance organique en Europe s’élève à +9,0 %.

La région Asie-Pacifique a vu son revenu net croître de +2,9 % en organique et diminuer de 1,7 % en publié. La Chine a enregistré une croissance organique de +2,2 % malgré les conditions macroéconomiques difficiles tout au long de l’année.

Le revenu net de la région Moyen-Orient et Afrique a progressé de +12,4 % en organique et de +5,8 % en publié.

En Amérique Latine, la croissance organique s’est établie à +8,9 % et le revenu net publié a augmenté de +18,0 %.

________________________________
1 Hors activités d’affichage dans les transports et le Drugstore.

REVENU NET DU QUATRIÈME TRIMESTRE

Le revenu net de Publicis Groupe au 4ème trimestre 2023 est de 3 540 millions d’euros, en hausse de +2,3 % par rapport à 3 462 millions d’euros au 4ème trimestre 2022. Les variations de taux de change ont eu un effet négatif de 139 millions d’euros. Les acquisitions, nettes de cessions, ont eu un impact positif de 28 millions d’euros.

La croissance organique est de +5,7 % au 4ème trimestre 2023, au-dessus des dernières perspectives communiquées par le Groupe en octobre 2023.

Répartition du revenu net du 4ème trimestre par zone géographique

Millions

Revenu net

 

Croissance

 

Croissance

d’euros

T4 2023

  T4 2022  

publiée

 

organique

Amérique du Nord

2 158

 

2 133

 

+1,2 %

 

+6,0 %

Europe

851

 

814

 

+4,5 %

 

+4,3 %

Asie Pacifique

318

 

323

 

-1,5 %

 

+4,0 %

Moyen-Orient et Afrique

106

 

104

 

+1,9 %

 

+9,7 %

Amérique Latine

107

 

88

 

+21,6 %

 

+13,9 %

Total

3 540

 

3 462

 

+2,3 %

 

+5,7 %

Le revenu net en Amérique du Nord est en hausse de +6,0 % en organique. En tenant compte de l’impact négatif du taux de change entre le dollar américain et l’euro, la croissance publiée s’élève à +1,2 %. Les Etats-Unis accélèrent au quatrième trimestre avec une croissance organique de +6,1 %. Le Media affiche une forte croissance organique à deux chiffres tandis que les activités Créatives, affectées par des coupes localisées dans la publicité traditionnelle sont légèrement en baisse sur le trimestre, et ce sur une base de comparaison élevée en 2022. Epsilon enregistre une croissance organique de +10 %, en grande partie grâce aux activités Digital Media et Data. Enfin, dans un contexte de reports de projets de transformation numérique, Publicis Sapient affiche une performance globalement stable en organique sur une base de comparaison particulièrement élevée de +15 % au T4 2022.

En Europe le revenu net est en hausse de +4,3 % sur base organique, et de +4,5 % en publié. Hors activités d’affichage dans les transports et le Drugstore, la croissance organique s’élève à +2,5 %. Le Royaume-Uni affiche une baisse de 4,2 % en organique sur le trimestre, faisant face à une base de comparaison particulièrement élevée de +38,0 % au T4 2022, qui était largement alimentée par Publicis Sapient. La France enregistre une croissance organique de +6,3 %1, tirée par le Créatif et Publicis Sapient. En Allemagne, la performance organique progresse de +5,3 %. Le revenu net en Europe Centrale et de l’Est est en hausse de +20,3 % en organique.

_________________________________
1 Hors activités d’affichage dans les transports et le Drugstore.

Le revenu net en Asie-Pacifique augmente de +4,0 % en base organique et baisse de 1,5 % en publié. Cette croissance est favroisée par la Chine qui progresse séquentiellement à +1,4 % sur le T4 2023, grâce à un contexte macroéconomique plus favorable. L’Asie du Sud-Est affiche une croissance à deux chiffres à nouveau ce trimestre, portée principalement par l’Inde, Singapour, la Thaïlande et la Malaisie. L’Australie et la Nouvelle Zélande enregistrent des performances négatives, cette dernière étant pénalisée par une base de comparaison très élevée.

Le revenu net de la région Moyen-Orient et Afrique est en hausse de +9,7 % en organique (+1,9 % en publié) particulièrement soutenu par Publicis Sapient.

En Amérique Latine, le revenu net est en progression de +13,9 % en organique (+21,6 % en publié), grâce à l’Argentine, à une Colombie forte affichant une croissance à deux chiffres, ainsi qu’au Mexique et au Brésil qui enregistrent une croissance solide.

ANALYSE DES CHIFFRES CLÉS DE L’ANNÉE 2023

Compte de résultat

L’EBITDA s’établit à 2 845 millions d’euros en 2023, contre 2 801 millions d’euros en 2022, soit une hausse de 1,6 %. Le taux de marge d’EBITDA ressort à 21,7 % du revenu net.

Les charges de personnel atteignent 8 514 millions d’euros en 2023, en hausse de 3,7 % contre 8 211 millions d’euros en 2022. Elles représentent 65,0 % du revenu net sur l’année, contre 65,3 % en 2022. Les coûts fixes de personnel s’établissent à 7 531 millions d’euros et représentent 57,5 % du revenu net contre 56,5 % en 2022. Par ailleurs, le coût des free-lances a diminué de 124 millions d’euros en 2023, et représente 332 millions d’euros. Les charges de restructuration atteignent 111 millions d’euros, soit moins de 1 % du revenu net, en augmentation par rapport à 82 millions d’euros en 2022.

Les autres coûts s’élèvent à 2 222 millions d’euros en 2023 et se comparent à 2 095 millions d’euros en 2022. Ce poste représente 17,0 % du revenu net à comparer à 16,7 % en 2022. Ils incluent :

  • Les autres charges opérationnelles (hors coûts refacturables et dotation aux amortissements), à hauteur de 1 740 millions d’euros, qui se comparent à 1 560 millions d’euros l’an dernier. Ces coûts représentent 13,3 % du revenu net contre 12,4 % en 2022.
  • Les dotations aux amortissements, à hauteur de 482 millions d’euros en 2023, en baisse de 53 millions d’euros ou 10 % par rapport au niveau de l’an dernier (535 millions d’euros). Cette réduction reflète la consolidation du parc immobilier ainsi qu’une augmentation de la part des dépenses du Groupe en SaaS passées directement en charges.

En conséquence, la marge opérationnelle s’établit à 2 363 millions d’euros, en hausse de +4,3 % par rapport à 2022. Le taux de marge ressort ainsi à 18,0 %, stable par rapport à 2022.

Les taux de marge opérationnelle s’élèvent à 19,0 % pour l’Amérique du Nord, 17,7 % pour l’Europe, 19,0 % pour l’Asie-Pacifique, 6,7 % pour l’Amérique Latine et 8,7 % pour la région Moyen-Orient et Afrique.

Les amortissements sur immobilisations incorporelles liées aux acquisitions sont de 268 millions d’euros pour l’année, en baisse de 19 millions d’euros par rapport aux 287 millions d’euros de 2022. Les pertes de valeur s’élèvent à 153 millions d’euros (109 millions d’euros en 2022), et concernent essentiellement le plan de consolidation immobilière “All in One”, qui engendre une réduction du nombre de sites, tout en permettant une meilleure collaboration entre les équipes.

Par ailleurs, les autres charges et produits non courants représentent une charge de 202 millions d’euros en 2023 (contre une charge de 103 millions d’euros en 2022), incluant principalement une charge de 203 millions d’euros au titre de l’accord de règlement Rosetta. Un accord de règlement a été conclu entre les procureurs généraux des 50 états américains, le district de Columbia et certains territoires des Etats-Unis, concernant le travail réalisé par l’ancienne agence de publicité Rosetta pour le compte de fabricants d'opioïdes, mettant un terme à près de trois années de discussions. Dans le cadre de cet accord, à la suite du règlement de 343 millions de dollars aux Etats, Publicis Health a été remboursé à hauteur de 130 millions de dollars par ses assureurs. Par conséquent, le Groupe a comptabilisé une provision non récurrente de 213 millions de dollars avant impôts au quatrième trimestre 2023, ainsi qu’une charge de 7 millions de dollars due aux procureurs généraux au titre des coûts d’investigation et autres coûts divers. Au total l’impact avant impôts de cet accord de règlement est une charge non courante de 220 millions de dollars, soit 203 millions d’euros. La conclusion de cet accord, dans lequel les procureurs généraux ont explicitement reconnu la ‘bonne foi et l’attitude responsable et citoyenne de Publicis Health, n'est en aucun cas une reconnaissance de faute ou de responsabilité.

Le résultat opérationnel s’élève à 1 740 millions d’euros en 2023, contre 1 767 millions d’euros en 2022.

Le résultat financier, composé du coût de l’endettement net et d’autres charges et produits financiers, est une charge de 21 millions d’euros en 2023, en hausse par rapport à une charge de 117 millions d’euros l’an dernier.

  • Le coût net sur endettement financier est un produit de 78 millions d’euros en 2023 (contre une charge de 17 millions d’euros en 2022). Il inclut une charge de 99 millions d’euros d’intérêts sur l’endettement brut liés principalement à l’acquisition d’Epsilon (102 millions d’euros en 2022), partiellement compensée par des produits financiers pour 178 millions d’euros, en hausse par rapport à 85 millions d’euros en 2022 compte tenu de taux d’intérêts plus élevés rémunérant les positions de trésorerie.
  • Les autres charges et produits financiers représentent une charge de 99 millions d’euros en 2023, et comprennent notamment 79 millions d’euros d’intérêts sur les obligations locatives ainsi qu’un produit de 1 million d’euros de réévaluation de la juste valeur des fonds communs de placement. En 2022, les autres charges et produits financiers représentaient une charge de 100 millions d’euros, incluant notamment 87 millions d’euros d’intérêts sur les obligations locatives et un produit de 9 millions d’euros de réévaluation de la juste valeur des fonds communs de placement.

La réévaluation des earn-outs a conduit à constater un produit de 12 millions d’euros, à comparer à une charge de 2 millions d’euros en 2022.

La charge d’impôt est de 415 millions d’euros, correspondant à un taux effectif d’impôt sur 2023 de 24,1 %. En 2022, elle représentait 431 millions d’euros, soit un taux effectif d’impôt de 24,8 %.

La quote-part dans le résultat des sociétés mises en équivalence est un produit de 6 millions d’euros, contre un produit de 5 millions d’euros en 2022.

La part des intérêts minoritaires dans le résultat net est un produit de 10 millions d’euros en 2023 (non significatif en 2022).

Au total, le résultat net part du Groupe est un bénéfice de 1 312 millions d’euros en 2023, en hausse de 7,4 % par rapport à 1 222 millions d’euros en 2022.

Le bénéfice par action est de 5,23 euros en 2023, en hausse de 7,4 % comparé à 4,87 euros en 2022.

Free cash-flow

En millions d’euros

2023

 

2022

EBITDA

2 845

 

2 801

Intérêts financiers payés, nets

93

 

(17)

Remboursement des obligations locatives et intérêts associés

(423)

 

(404)

Impôt payé

(669)

 

(430)

Autres

(121)

 

51

Flux de trésorerie générés par l’activité avant variation du BFR

1 725

 

2 001

Investissements en immobilisations (nets)

(178)

 

(194)

Free cash-flow avant variation du BFR

1 547

 

1 807

Paiement additionnel en janvier 2023 de l’impôt relatif à 2022 lié à l’application de la réglementation TCJA

107

 

(107)

Accord de règlement Rosetta

148

 

-

Free cash-flow avant variation du BFR, retraité1

1 802

 

1 700

Le free cash-flow du Groupe publié, avant variation du besoin en fonds de roulement (BFR), s’établit à 1 547 millions en 2023. Il inclut deux flux de trésorerie sortants non récurrents :

  • Paiement additionnel de l’impôt TCJA, pour un impact net de 107 million d’euros : en janvier 2023, le Groupe a procédé au versement d’un montant additionnel de 107 millions d’euros au titre de l’exercice fiscal 2022 (110 millions d’euros avec le taux de change USD/EUR de 2022), reflétant la mise en place du « Tax Cuts and Jobs Act » (TCJA) aux Etats-Unis, qui a été confirmé fin décembre 2022. Ce changement de législation fiscale requiert la capitalisation et l’amortissement des dépenses de R&D aux Etats-Unis sur cinq ans et n’a pas d’impact sur le taux effectif d’impôt. En incluant ce paiement additionnel, le free-cash du Groupe s’établissait à 1 700 millions d’euros en 2022.
  • Accord de règlement Rosetta, pour un impact net de 148 millions d’euros. Après retraitement de l’impact de cet accord sur la trésorerie, le free cash-flow du Groupe s’établirait à 1 695 millions d’euros en 2023, en ligne avec la guidance du Groupe proche de 1,7 milliard d’euros.

________________________________
1 Ajusté de l’impact net de l’accord de règlement Rosetta pour un montant de 148 M€ en 2023 et du paiement de l’impôt additionnel de 107 M€ réalisé en janvier 2023 relatif à 2022 (110 M€ au taux de change 2022).

Les intérêts financiers ont représenté un encaissement net de 93 millions d’euros en 2023, à comparer à un décaissement net de 17 millions d’euros en 2022, reflétant une rémunération plus élevée des positions de trésorerie cette année.

Les remboursements des obligations locatives et les intérêts y afférents s’élèvent à 423 millions d’euros en 2023 contre 404 millions d’euros en 2022. Les investissements nets en immobilisations sont de 178 millions d’euros, en baisse de 16 millions d’euros par rapport aux 194 millions de 2022.

Les impôts payés s’établissent à 699 millions d’euros en 2023 contre 430 millions d’euros en 2022, soit une hausse de 239 millions d’euros, dont 107 millions d’euros dus au paiement additionnel en janvier 2023 de l’impôt relatif à la réglementation TCJA au titre de 2022.

Endettement financier net

Au 31 décembre 2023, le Groupe présentait une position de trésorerie nette de 909 millions d’euros, à comparer à une trésorerie nette de 634 millions d’euros au 31 décembre 2022. La dette nette moyenne du Groupe sur l’année s’est élevée à 432 millions d’euros contre 685 millions d’euros en 2022.

STRATEGIE DU GROUPE SUR L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Le 25 janvier 2024, le Groupe a annoncé son ambition de devenir le premier Système Intelligent du secteur grâce à l’IA.

Au travers d’une présentation animée par Arthur Sadoun, Président du Directoire de Publicis Groupe, et les membres du Directoire+ Carla Serrano, Directrice de la Stratégie, Nigel Vaz, CEO de Publicis Sapient et Dave Penski, CEO de Publicis Media, le Groupe a dévoilé CoreAI, qui place l’IA au cœur de son organisation en plateforme afin de regrouper l’ensemble de ses données propres sous une seule entité.

Véritable épicentre du Groupe, CoreAI rassemble et homogénéise toutes les données propriétaires de Publicis, et les combine avec 35 ans de données de transformation commerciale et de lignes de code détenues exclusivement par Publicis Sapient.

CoreAI permettra à chacun des métiers du Groupe de tirer le meilleur parti de l’IA au service de la croissance de ses clients au travers de cinq disciplines clés : Insight, Medias, Création et Production, Software et Opérations.

Publicis prévoit d’investir 300 millions d’euros dans cette stratégie au cours des trois prochaines années. En 2024, le Groupe envisage un investissement de 100 millions d’euros, dont 50 % dédié à la formation et au recrutement des équipes, et 50 % à la technologie, au travers de l’achat de licences, de logiciels informatiques et d’infrastructures Cloud. Cet investissement sera entièrement reflété dans le compte de résultat et n’aura pas d’impact dilutif sur la marge opérationnelle du Groupe en 2024, étant financé par des économies réalisées en interne, et sera légèrement contributif sur la marge opérationnelle de 2025.

Le développement de CoreAI a débuté au cours du deuxième semestre 2023 et le Groupe prévoit de déployer ses capacités progressivement au cours du premier semestre 2024.


Contacts

Publicis Groupe
Amy Hadfield Communication Groupe + 33 1 44 43 70 75 amy.hadfield@publicisgroupe.com
Alessandra Girolami Relations investisseurs + 33 1 44 43 77 88 alessandra.girolami@publicisgroupe.com
Jean-Michel Bonamy Relations investisseurs + 33 1 44 43 74 88 jean-michel.bonamy@publicisgroupe.com
Lorène Fleury Relations investisseurs + 33 1 44 43 57 24 lorene.fleury@publicisgroupe.com
Maxine Miller Relations investisseurs + 33 1 44 43 74 21 maxine.miller@publicisgroupe.com


Read full story here