Thu. Jul 18th, 2024

ACTION FUTURE 55

Pour prévoir l’avenir, il faut connaître le passé, car les évènements de ce monde ont en tout temps des liens aux temps qui les ont précédés. Créés par les hommes animés des mêmes passions, ces évènements doivent nécessairement avoir les mêmes résultats. C’est pro- bablement ainsi que Nicolas Machiavel aurait pu résumer l’approche des mar- chés sous l’angle de l’analyse tech- nique. J.W. Wilder, un des pères les plus célèbres de l’analyse technique des marchés, a clairement mis en évidence l’objectif de ces derniers : mesurer la force et la dynamique du mouvement en cours afin d’anticiper les nouvelles tendances le plus en amont possible. L’analyse technique va, donc, s’intéres- ser à la vitesse des cours. Notamment grâce aux outils que constitue la famille
des oscillateurs.
Dans cette famille, le plus connu reste la MACD. Je vous propose, dans un premier temps, de revisiter cet indi- cateur que nous utilisons ou avons tous utilisé au moins une fois. Il sera intéressant d’analyser le moteur avant d’en comprendre et analyser les mouvements.
Une fois décortiqué, il sera intéressant, dans un second temps, de faire passer une batterie de tests à cet indicateur. Le plus simple et le plus probant sera de reprendre des études académiques dont je vous présenterai un résumé des conclusions.
Définition
La Moving average convergence divergence (convergence divergence de moyennes mobiles) ou MACD a été mise au point par Gérald Appel, un analyste et gestionnaire de fonds
new-yorkais. Le fondement théorique de cet indicateur est que les moyennes mobiles identifient les tendances en fil- trant les variations des prix selon une unité de temps prédéterminée. C’est donc davantage un indicateur de suivi de tendance que de range.
construction
Il s’agit d’un indicateur construit comme un empilement de plusieurs niveaux de filtres et d’oscillateurs. Sa construction se fait en plusieurs phases :
1. À partir des cours d’un actif, seront calculées deux moyennes mobiles exponentielles. L’usage veut que l’on définisse une moyenne sur 12 périodes et une sur 26 périodes.
2. La différence entre ces deux moyennes mobiles exponentielles don- nera un oscillateur de moyenne mobile exponentielle, appelé « MACD OSC » ou « ligne de MACD rapide ».
3. Une nouvelle moyenne mobile, simple ou exponentielle, sur 9 périodes sera calculée sur le MACD OSC, que l’on appellera « trigger » ou encore « ligne de signal ».

Acheter ACTION FUTURE 55 – version numérique – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2015/04/11/action-future-55/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *