Thu. Jun 13th, 2024

ACTION FUTURE 17 –Trading

Cumhur Ekinci

L’accès à l’information et aux données détaillées rend possible d’effectuer des analyses de plus en plus sophistiquées. C’est le cas pour les études intraday sur les marchés financiers, tant d’actions que de change ou futures. Pour sa part, la première heure de cotation sur un marché financier est particulièrement importante, car toute l’information accumulée durant les heures de non-cotation devient effective sur les cours pendant cette période. On observe une plus grande activité de négociation par rapport aux heures suivantes.

Notre but dans ce texte est d’exposer quelques points de réflexion sur l’évolution intraday qui ont été discutés lors d’un colloque organisé en partenariat avec l’INSEEC le 16 juin 2005. L’article se compose de deux parties principales : la première aborde de façon pédagogique les analyses intraday, tout en discutant le rôle joué par le volume, et la seconde illustre le sujet par les exemples des marchés français et américains en en tirant quelques conclusions intéressantes.

Pourquoi faire des analyses intraday ?
La raison est simple. D’un point de vue général, si l’on pouvait bien définir une évolution cyclique des cours, cela permettrait d’obtenir des gains sous certaines stratégies, notamment entrer en position si l’on estime une hausse des cours, et vendre (éventuellement à découvert) dans le cas contraire. L’existence de tels mouvements mettrait également en cause l’hypothèse d’efficience des marchés, l’une des plus testées en finance. Du point de vue d’un investisseur institutionnel, la raison est un peu différente. Ce n’est plus si évident de gagner grâce au caractère cyclique des cours, puisqu’un tel cycle n’est jamais aussi apparent pour des gros montants. Cependant, cet investisseur a toujours intérêt à suivre l’évolution intraday pour prendre des décisions sur le timing de ses transactions afin de réduire ses coûts de transaction. Il doit plutôt choisir un moment où le marché est bien liquide.

Qu’est-ce que la théorie dit sur l’évolution intraday ? 
De nombreuses études ont été effectuées pour voir s’il existe un mouvement précis non seulement pour les cours boursiers, mais aussi pour les volumes, les fourchettes de prix et la volatilité tant pour les indices que pour les titres individuels. Ces études élaborées d’abord sur les marchés anglo-saxons et puis en Europe s’avèrent prendre, pour une grande partie, une forme en « U », les formes relatives aux cours et aux rendements étant quant à elles moins prononcées. Ainsi, plusieurs recherches empiriques mettent en évidence que l’activité de trading est particulièrement élevée le matin, qu’une baisse suit vers le milieu de la journée, et qu’elle s’intensifie à nouveau vers la clôture, sans oublier l’impact de l’ouverture des marchés américains sur les marchés européens. Cette évolution en « U » surtout en volume et en fourchette affichée s’explique entre autres par deux facteurs. Le premier est l’interaction stratégique entre les agents qui possèdent une information privilégiée et ceux qui négocient pour la simple raison de liquidité. L’existence des agents non discrétionnaires sur le timing de leur transaction (qui sont impatients de réaliser leurs transactions parfois pour des raisons exogènes) durant les périodes d’ouverture et de clôture attire les agents informés et les agents discrétionnaires. Ainsi les transactions se multiplient à cause de l’asymétrie d’information, qui s’explique par la rencontre de ces différents types d’investisseurs.

Acheter ACTION FUTURE 18 – version numérique – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2005/10/12/action-future-17/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *