Tue. May 28th, 2024
  • Un chiffre d’affaires de 10,510 milliards d’euros, en hausse de 9,5 %, porté par la progression de Groupe Canal+ et d’Havas, ainsi que
    par la consolidation de Lagardère depuis le 1er décembre 2023
  • Un résultat opérationnel ajusté (EBITA) de 934 millions d’euros, en hausse de 7,5 % et 11,7 % à taux de change et périmètre constants, grâce notamment à la progression d’Havas et de Groupe Canal+, ainsi qu’à la consolidation de Lagardère à compter du 1er décembre 2023
  • Un résultat net, part du groupe de 405 millions d’euros
  • Poursuite de l’étude de faisabilité du projet de scission

PARIS--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

Yannick Bolloré, Président du Conseil de surveillance de Vivendi (Paris:VIV), a déclaré : « L’année 2023 a été une année charnière pour notre Groupe.

Nous nous réjouissons d’avoir pu concrétiser le rapprochement avec le groupe Lagardère. Cette opération nous a permis de devenir le troisième groupe mondial dans le domaine de l’édition, premier en France et deuxième en Grande-Bretagne, et un leader mondial dans le commerce en zone de transport. En année pleine, ce rapprochement entre Vivendi et Lagardère représenterait en 2023 un chiffre d’affaires pro forma de 18 milliards d’euros (16,5 milliards d’euros en 2022). Notre Groupe compte aujourd’hui près de 73 000 salariés, dont 36 000 pour le seul groupe Lagardère.

Je tiens à remercier toutes les équipes qui ont contribué au succès de cette opération complexe et assuré rapidement une belle collaboration entre les deux groupes. Je tiens également à saluer les excellents résultats du groupe Lagardère publiés il y a une semaine par Arnaud Lagardère et ses équipes.

La stratégie de transformation et d’internationalisation, que nous avons mise en œuvre depuis plusieurs années, est à l’origine des résultats très solides que nous présentons aujourd’hui. Cette stratégie a permis à nos principaux métiers de devenir leader dans leur secteur, de gagner en agilité et d’être prêts à aborder une nouvelle étape de leur développement.

L’étude de faisabilité du projet de scission de la société en quatre entités cotées en Bourse, annoncé en décembre dernier, se poursuit. Ce projet, s’il se réalisait, serait créateur de valeur pour toutes les parties prenantes du Groupe et permettrait de constituer des pure players indépendants dotés des moyens humains et de l’agilité financière nécessaires, à même de mener leur propre trajectoire de croissance dans un contexte international marqué par de nombreuses opportunités d’investissement.

Arnaud de Puyfontaine, Président du Directoire de Vivendi, a ajouté : « Les résultats de Vivendi en 2023 traduisent la solidité financière de ses principaux métiers ainsi que leur capacité d’adaptation et de transformation structurelle à leur environnement. L’intégration de Lagardère à compter du 1er décembre 2023 a par ailleurs eu un impact très favorable sur la progression du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel de notre entreprise.

Groupe Canal+ a poursuivi avec succès son développement à l’international, en particulier en Asie, dans les pays nordiques et en Afrique. Près de 900 000 nouveaux abonnés ont été engrangés sur l’année, tant en France qu’à l’international. Dans le même temps, Canal+ a continué à étoffer son offre de contenus et signé des partenariats majeurs, tandis que Studiocanal a réalisé une année record dans le cinéma.

Lagardère affiche une hausse significative de son chiffre d’affaires en 2023 et son résultat opérationnel courant des sociétés intégrées progresse fortement. L’importante reprise du commerce en zone de transport se confirme tandis que l’édition, dans un environnement globalement peu porteur, enregistre de belles progressions sur ses marchés clés.

Havas se place dans le peloton de tête des entreprises les plus performantes de son secteur avec un revenu net dont le dynamisme s’est poursuivi au quatrième trimestre de 2023, et une marge d’EBITA en amélioration d’année en année. L’entreprise a poursuivi sa stratégie d’acquisitions ciblées et conclu des alliances importantes dans le domaine des technologies, notamment en intelligence artificielle.

Je tiens également à saluer le travail réalisé par Prisma Media qui détient aujourd’hui une trentaine de marques de référence, a construit un solide pôle « décoration et luxe » avec la création et l’acquisition de plusieurs titres phare, tout en accroissant la part de ses activités sur le terrain porteur du digital.

Les premiers mois de 2024 confirment la poursuite de la bonne orientation des activités de nos principales entités. »

Le Conseil de surveillance qui s’est tenu aujourd’hui sous la présidence de Yannick Bolloré a examiné les résultats consolidés de l’exercice 2023 de Vivendi arrêtés par le Directoire le 4 mars 2024.

Le Directoire lui a également présenté un nouveau point d’étape sur l’étude de faisabilité du projet de scission de la société en plusieurs entités annoncé le 13 décembre dernier. Compte tenu de l’importance de ce projet et de son caractère profondément transformateur pour le Groupe, le Conseil de surveillance tient à suivre de près l’avancement des travaux. Comme indiqué précédemment, ce projet devra démontrer sa valeur ajoutée pour l’ensemble des parties prenantes.

Le Groupe poursuit l’étude de faisabilité. En toute hypothèse, plusieurs étapes importantes devront être franchies si le Conseil de surveillance autorise le Directoire à poursuivre le projet. Parmi celles-ci figurent entre autres la consultation des instances représentatives du personnel des entités concernées, avant laquelle aucune décision de principe ne sera prise, l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires, les approbations requises de la part de créanciers du Groupe et le consentement des actionnaires de Vivendi qui interviendrait à l’occasion d’une Assemblée générale. Comme indiqué le 13 décembre dernier, le délai de réalisation d’une telle opération serait de 12 à 18 mois.

Le Groupe informera le marché des développements significatifs sur le projet.

  • Lagardère

Le 21 novembre 2023, Vivendi a finalisé son rapprochement avec le groupe Lagardère. Cette opération lui confère une toute nouvelle dimension en confortant ses positions d’acteur majeur de la culture, des médias et du divertissement, et en devenant un leader mondial de l’édition et du commerce en zone de transport.

Ce rapprochement a été effectif à la suite de la finalisation des deux cessions que Vivendi s’était engagé à réaliser auprès de la Commission européenne, à savoir celle de 100 % du capital d’Editis à International Media Invest (IMI), intervenue le 14 novembre 2023, et celle du magazine Gala (qui était détenu par Prisma Media) au Groupe Figaro finalisée le 21 novembre 2023.

  • Analyse des résultats

Ce communiqué présente des résultats consolidés de l’exercice 2023, audités, établis selon les normes IFRS, arrêtés par le Directoire de Vivendi du 4 mars 2024, examinés par le Comité d’audit du 4 mars 2024 et le Conseil de surveillance du 7 mars 2024.

En 2023, le chiffre d’affaires de Vivendi s’élève à 10 510 millions d’euros, en augmentation de 9,5 % par rapport à 2022. Cette évolution reflète la progression de Groupe Canal+ (+188 millions d’euros) et de Havas (+107 millions d’euros), ainsi que l’incidence de la consolidation de Lagardère à compter du 1er décembre 2023 (+670 millions d’euros). A taux de change et périmètre constants, le chiffre d’affaires de Vivendi progresse de 2,6 % par rapport à 2022, principalement grâce à la performance de Groupe Canal+ (+2,9 %) et de Havas (+4,3 %).

Au second semestre 2023, le chiffre d’affaires de Vivendi s’élève à 5 812 millions d’euros, contre 5 066 millions d’euros au second semestre 2022. Cette augmentation de 14,7 % intègre l’incidence de la consolidation de Lagardère à compter du 1er décembre 2023 (670 millions d’euros), ainsi que de la progression au second semestre 2023 du chiffre d’affaires de Groupe Canal+ (+102 millions d’euros) et de Havas (+46 millions d’euros), partiellement impactées par la baisse du chiffre d’affaires de Vivendi Village (-63 millions d’euros) à la suite de l’arrêt des activités de production de concerts (Olympia Production) fin 2022.

A taux de change et périmètre constants, le chiffre d’affaires de Vivendi progresse de 2,2 % par rapport au second semestre 2022, principalement grâce à la performance de Groupe Canal+ (+3,4 %) et d’Havas (+4,4 %).

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s’élève à 934 millions d’euros, en augmentation de 7,5 % par rapport à 2022. Il comprend la quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence opérationnelles en provenance d’Universal Music Group (UMG) pour 94 millions d’euros (124 millions d’euros en 2022) et de Lagardère pour 125 millions d’euros jusqu’au 30 novembre 2023 (98 millions d’euros en 2022).

Hors cette quote-part, l’EBITA s’élève à 715 millions d’euros, en hausse de 10,6 % par rapport à 2022, grâce notamment à la progression de Havas (+24 millions d’euros) et de Groupe Canal+ (+10 millions d’euros), ainsi qu’à la forte amélioration des résultats de Vivendi Village (+19 millions d’euros). Cette évolution reflète en outre l’incidence de la consolidation de Lagardère à compter du 1er décembre 2023 (20 millions d’euros).

À taux de change et périmètre constants, l’EBITA augmente de 11,7 % par rapport à 2022. Hors la quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence opérationnelles, l’EBITA progresse de 12,1 % à taux de change et périmètre constants. Cette évolution est portée par les performances de Havas (+8,0 %), Nouvelles Initiatives (+26,3 %) et Vivendi Village.

Les produits perçus des investissements financiers s’élèvent à 81 millions d’euros, contre 50 millions d’euros en 2022. En 2023, ils comprennent principalement les dividendes de FL Entertainment pour 29 millions d’euros, de MediaForEurope pour 28 millions d’euros (inchangé par rapport à 2022) et de Telefonica pour 18 millions d’euros (inchangé par rapport à 2022).

Les autres charges et produits financiers sont une charge nette de 158 millions d’euros (contre une charge nette de 952 millions d’euros en 2022). Pour mémoire, au 31 décembre 2022, Vivendi a cessé de comptabiliser Telecom Italia comme une participation mise en équivalence4, entrainant une charge de -1 347 millions d’euros. En 2022, les autres charges et produits financiers intégraient, en outre, la plus-value de cession de 515 millions d’euros réalisée le 30 juin 2022 à la suite de l’apport de sa participation dans Banijay Group Holding à FL Entertainment.

Le résultat net ajusté est un bénéfice de 722 millions d’euros (0,70 euro par action de base), contre 343 millions d’euros en 2022 (0,33 euro par action de base), en augmentation de 379 millions d’euros (x2,1). En 2022, il comprenait notamment la quote-part dans le résultat net de Telecom Italia (-334 millions d’euros), mise en équivalence non opérationnelle1.

Le résultat net, part du groupe est un bénéfice de 405 millions d’euros (0,40 euro par action de base), contre une perte de 1 010 millions d’euros en 2022 (-0,98 euro par action de base), en augmentation de 1 415 millions d’euros. En 2022, il comprenait la mise à la juste valeur des titres Telecom Italia (-1 347 millions d’euros au 31 décembre 20224), la quote-part de Vivendi dans le résultat net de Telecom Italia (-393 millions d’euros) ainsi que la dépréciation de l’écart d’acquisition d’Editis à hauteur de 300 millions d’euros, partiellement compensé par la plus-value de cession sur l’apport de la participation dans Banijay Group Holding à FL Entertainment (+515 millions d’euros).

  • Liquidités

Au 31 décembre 2023, l’endettement financier net de Vivendi s’élève à 2,839 milliards d’euros (dont 812 millions d’euros chez Vivendi hors Lagardère et 2,027 milliards d’euros chez Lagardère), contre un endettement financier net de 860 millions d’euros au 31 décembre 2022.

Vivendi dispose par ailleurs de capacités de financement importantes. Au 31 décembre 2023, les lignes de crédit confirmées du Groupe étaient disponibles à hauteur de 3,2 milliards d’euros et ses fonds propres consolidés s’élevaient à 17,2 milliards d’euros.

  • Responsabilité sociétale d’entreprise

Dans le cadre de son programme de RSE (Responsabilité sociétale d’entreprise) Creation for the Future, Vivendi a fixé un cap commun à l’ensemble du Groupe. En 2023, le Groupe a intensifié ses efforts pour participer à la construction d’une société plus inclusive et pour contribuer à la lutte contre le dérèglement climatique.

Parmi les avancées les plus notables du Groupe en matière environnementale, la trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre est dorénavant validée par l’initiative Science-Based Target (SBTi) depuis mars 2023. Cette année, Vivendi a ainsi baissé de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre sur les scopes 1 et 2 par rapport à 2022 et 60 % de l’électricité consommée par le Groupe dans le monde est désormais issue de sources renouvelables (+23 points par rapport à 2022 et +39 points par rapport à 2021).

En matière sociale, Vivendi a augmenté de 5 points en 2023 par rapport à 2022, à 58 %, la part des femmes dans son effectif et de 2 points, à 40 %, celle dans les instances dirigeantes2. Le Groupe Vivendi est heureux d’avoir ainsi atteint l’objectif fixé par la loi Rixain3 avec 6 ans d’avance et d’avoir été reconnu parmi les entreprises « championnes de la parité4 ».

En matière sociétale, la Fondation d’entreprise Vivendi, en faveur de l’accès à la culture pour le plus grand nombre, créée en août 2023, est venue renforcer l’engagement philanthropique du groupe qui a bénéficié en 2023 à plus 30 000 personnes dans 15 pays à travers plus de 40 projets financés.

Pour mener à bien sa mission, la Fondation propose des programmes articulés sur deux axes prioritaires d’intervention : l’accès à la culture et l’accès aux métiers de la culture. Vivendi Create Joy, Orphée et Canal+ University, projets préexistants parfaitement alignés sur ces priorités, entrent désormais dans les missions de la Fondation d’entreprise Vivendi qui pourra développer par ailleurs de nouveaux programmes et actions.

  • Assemblée générale des actionnaires du 29 avril 2024

Lors de l’Assemblée générale du 29 avril 2024, les actionnaires seront notamment appelés à renouveler l’autorisation donnée au Directoire par l’Assemblée générale du 24 avril 2023 de procéder à des rachats d’actions à un prix maximum de 16 euros par action, dans la limite de 10 % du capital social (programme 2024-2025), les actions acquises pouvant être annulées dans la limite de 10 % du capital.

L’Assemblée générale des actionnaires se prononcera sur la proposition d’un dividende ordinaire en numéraire, identique à celui versé l’an dernier, de 0,25 euro par action au titre de 2023. Il représente un rendement de 2,6 % par rapport au cours de clôture du 31 décembre 2023. Le détachement du coupon interviendrait le 30 avril 2024 pour une mise en paiement le 3 mai 2024.

Il sera également proposé à l’Assemblée générale le renouvellement du mandat de Monsieur Yannick Bolloré au Conseil de surveillance ainsi que celui de Monsieur Laurent Dassault en tant que membre indépendant du Conseil (voir biographies avant les annexes).

  • Commentaires financiers relatifs aux activités de Vivendi
  • Groupe Canal+ continue de faire croître son parc d’abonnés et en compte 900 000 nouveaux en 2023. Il poursuit activement son développement à l’international, en Europe, en Asie-Pacifique et en Afrique. Il déposera notamment une offre obligatoire sur les actions de MultiChoice Group qu’il ne détient pas encore au plus tard le 8 avril.
  • Lagardère, consolidé depuis le 1er décembre 2023, réalise une croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires sur l’exercice 2023 (+16,6 % comparé à 2022), porté par le travel retail ainsi que l’édition qui affichent des performances solides sur les marchés où ils détiennent des positions de leader
  • Havas réalise une nouvelle année de croissance dynamique (+4,4 % de croissance du revenu net en organique par rapport à 2022) et sa marge d’EBITA est en progression constante depuis plusieurs années. Il poursuit dans le même temps
    sa politique d’acquisitions ciblées (dix nouvelles agences en 2023).

Groupe Canal+ : accélération de son développement à l’international

Fin décembre 2023, le portefeuille global d'abonnés de Groupe Canal+ (individuels et collectifs) atteint 26,4 millions, contre 25,5 millions à fin décembre 2022. En 2023, le chiffre d’affaires de Groupe Canal+ s’élève à 6 058 millions d’euros, en hausse de 3,2 % par rapport à 2022 (+2,9 % à taux de change et périmètre constants).

Le chiffre d’affaires des activités de la télévision en France métropolitaine progresse de 3,3 % à taux de change et périmètre constants par rapport à 2022, porté par le développement du parc d’abonnés et la croissance de l’ARPU (Average Revenue Per User). Le portefeuille total d’abonnés en France métropolitaine enregistre une croissance nette de 290 000 abonnés sur les 12 derniers mois, et atteint 9,8 millions d’abonnés.

Le chiffre d’affaires à l’international augmente de 1,2 % par rapport à 2022 (+0,5 % à taux de change et périmètre constants). Le portefeuille total d’abonnés hors de France métropolitaine enregistre une croissance nette de 575 000 abonnés sur les 12 derniers mois pour s’établir à 16,6 millions d’abonnés à fin décembre 2023.

Studiocanal réalise une année record en 2023, porté par les très belles sorties de films en salles, tant en France (plus de 4 millions d’entrées pour Alibi.com 2, 1,2 million d’entrées pour Je Verrai Toujours Vos Visages, 1,1 million d’entrées pour Le Règne Animal…) que dans les autres territoires de Studiocanal, par les ventes internationales en forte croissance ainsi que par les très bonnes performances du catalogue.

En 2023, le résultat opérationnel ajusté (EBITA) de Groupe Canal+ s’élève à 525 millions d’euros, en hausse de 2,0 % (+1,3 % à taux de change et périmètre constants) par rapport à 2022.

Au cours du quatrième trimestre 2023, Groupe Canal+ a poursuivi son développement à l’international et le renforcement de son offre de contenus, avec notamment :

  • le lancement d’une nouvelle plateforme digitale aux Pays-Bas, agrégeant des chaînes TV linéaires ainsi qu’un large catalogue de films et de séries à la demande. Après s’être déployé avec succès en Autriche, en République tchèque et en Slovaquie, Groupe Canal+ a ainsi franchi une nouvelle étape dans son développement européen ;
  • le renouvellement des droits de diffusion exclusifs du PGA Tour (circuit américain de golf) pour la France jusqu’en 2030 ;
  • l’acquisition des droits du circuit WTA (tennis féminin) pour la République tchèque et la Slovaquie.

Le 6 janvier 2024, Groupe Canal+ et Warner Bros. Discovery ont annoncé le renouvellement de leur accord de diffusion en première exclusivité des films Warner Bros. Pictures. Cet accord pluriannuel permet au Groupe Canal+ de continuer à offrir à ses abonnés un accès exclusif aux films de Warner Bros. Pictures seulement six mois après leur sortie en salles en France, à l’instar de Barbie, le plus grand succès au box-office américain de l’année 2023.

Le 30 janvier 2024, l’opérateur de télécommunications Free a lancé sa nouvelle Freebox Ultra, qui inclut sans surcoût l’offre Canal+ la chaîne en live. Cette nouvelle offre est unique et son intégration de façon pérenne au sein d’une box opérateur est une première dans l’histoire de Groupe Canal+.

Le 31 janvier 2024, Groupe Canal+ a finalisé l’acquisition, auprès de son partenaire historique Orange, du bouquet de chaînes payantes OCS et de la filiale de coproduction de films et séries Orange Studio, à la suite de l’accord donné par l’Autorité de la Concurrence. Cette dernière a autorisé l’opération à l’issue d’une analyse détaillée de ses effets sur le marché et l’a subordonnée au respect de plusieurs engagements par Groupe Canal+.

A l’issue de la recapitalisation de Viaplay, leader de la télévision payante dans les pays nordiques, qui s’est achevée le 9 février 2024, Groupe Canal+ détient 29,33 % du capital de la société et en reste le premier actionnaire.

Groupe Canal+ a également annoncé le 26 février 2024 avoir franchi une nouvelle étape dans son ambition de faire de l’Asie son prochain moteur de croissance en portant sa participation dans Viu à 30 %, conformément aux termes de l’opération annoncée le 21 juin 2023.

Groupe Canal+, premier actionnaire de MultiChoice Group, a franchi le seuil des 35 % du capital de cette dernière et a annoncé le 1er février 2024 avoir soumis au conseil d'administration de MultiChoice Group une offre indicative non contraignante en vue d’acquérir la totalité des actions ordinaires émises de MultiChoice Group qu'il ne détient pas encore.

Cette offre a été rejetée par le conseil d’administration de MultiChoice Group le 5 février 2024.

Le 28 février 2024, le TRP (Takeover Regulation Panel), comité de réglementation des offres publiques d’achat en Afrique du Sud, a considéré que Groupe Canal+ a l’obligation de lancer une offre publique d’achat sur la totalité des actions de MultiChoice Group qu’il ne détient pas encore.

Le 5 mars 2024, Groupe Canal+ a fait savoir via une communication conjointe avec MultiChoice Group qu’il relevait son offre à 125 rands par action, payés en numéraire, soit une valorisation de MultiChoice Group à 2,6 milliards d'euros (actions de trésorerie exclues). MultiChoice Group est entré dans un accord d’exclusivité avec Groupe Canal+, qui doit déposer son offre obligatoire le 8 avril 2024 au plus tard. Suite à cela, le conseil indépendant de MultiChoice Group sera constitué et fournira son avis et sa recommandation sur la transaction. Groupe Canal+ a réitéré son engagement en faveur d’une cotation de MultiChoice Group au JSE, ainsi que son soutien au statut B-B BEE élevé de MultiChoice Group (certification de pratiques équitables en Afrique du Sud) et sa reconnaissance de l’importance de Phuthuma Nathi (programme d’actionnariat de grande échelle au sein de MultiChoice Group pour les actionnaires appartenant à la fraction de la population sud-africaine considérée comme historiquement désavantagée).

Lagardère : croissance à deux chiffres

En 2023, le chiffre d'affaires de Lagardère s’établit à 8 081 millions d’euros, en hausse de 16,6 % (+14,0 % à taux de change et périmètre constants) par rapport à 2022. L’écart à taux de change et périmètre constant s’explique par un effet de change défavorable de 83 millions d’euros et par un effet périmètre favorable de 242 millions d’euros. Le Résop (résultat opérationnel courant des sociétés intégrées) s’établit en 2023 à 520 millions d’euros, en forte progression de 82 millions d’euros par rapport à 2022.

Le chiffre d’affaires de Lagardère Publishing s’établit à 2 809 millions d’euros, en hausse de 2,2 % (1,9 % à taux de change et périmètre constants) par rapport à 2022, dans un environnement globalement peu porteur.

La société enregistre de belles progressions de son chiffre d’affaires sur ses marchés clés en 2023.

En France, celle-ci est de +6,1 % par rapport à 2022, un chiffre supérieur à la croissance du marché. Cette belle performance est notamment attribuable à l’Illustré, qui bénéficie en 2023 de la parution d’un nouvel album d’Astérix, L’Iris Blanc, et d’un album illustré, Astérix & Obélix : L’Empire du Milieu, mais également d’une très belle année sur le segment jeunesse, en « Dark Romance ». La Littérature enregistre une nouvelle année record, porté par Le Livre de Poche ainsi que par de beaux succès éditoriaux en grand format tels que Son odeur après la pluie de Cédric Sapin-Defour (Stock) ou Le Suppléant du Prince Harry (Fayard).

Au Royaume-Uni, la progression du chiffre d’affaires est de 6,1 % par rapport à 2022 grâce notamment à de beaux succès en Trade Adulte, tant en fiction qu’en non-fiction.


Contacts

Médias
Jean-Louis Erneux
+33 (0) 1 71 71 15 84
Solange Maulini
+33 (0) 1 71 71 11 73

Relations Investisseurs
Xavier Le Roy
+33 (0)1 71 71 18 77
Nathalie Pellet
+33 (0) 1 71 71 11 24


Read full story here