Tue. May 21st, 2024

Par Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l’analyse de marchés chez eToro

Wall Street a encore une fois inscrit de nouveaux records en Bourse cette semaine, notamment le S&P 500 qui a pour la première fois de son histoire dépassé les 5.000 points.

En dépit d’un contexte économique fragile, les entreprises américaines tiennent bon. Les deux tiers des entreprises du S&P 500 ont déjà publié, dont une bonne partie des poids lourds et cela se passe très bien. En effet, la croissance des bénéfices au 4e trimestre est deux fois plus rapide que prévu et 81% des entreprises ont dépassé les attentes. Une statistique invite toutefois à la prudence, cela fait désormais 13 semaines de hausse sur les 14 dernières pour les indices américains, du jamais vu depuis 1973 !

L’Europe peine à suivre le rythme de Wall-Street, même si le CAC 40 termine en hausse de +0,73% la semaine dernière, les indices européens poursuivent leur sous-performance. Les secteurs du luxe et de l’automobile ont tiré l’indice vers le haut avec notamment Kering (+9.7%) et Hermès (+7.5%). Cela étant, les valeurs bancaires ont souffert de fortes baisses à l’image de Crédit Agricole qui a perdu -7%.

Cette semaine, les publications de résultats vont se poursuivre en France avec Capgemini, Airbus, EssilorLuxottica, Michelin, Stellantis, Safran, Schneider, Orange, Pernod Ricard, Legrand. Aux Etats-Unis, on suivra Coca-Cola , Airbnb ou encore Shopify. Sur le front macro, l’inflation américaine sera particulièrement suivie, une hausse plus importante que prévue pourrait éloigner de nouveau la prochaine baisse de taux de la Fed.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *