Tue. May 21st, 2024

Davos-Suisse--(BUSINESS WIRE)--L'Arabie saoudite a souligné aujourd'hui son engagement à collaborer avec la communauté internationale pour répondre à la demande mondiale croissante en énergie tout en favorisant des transformations vertes et en renforçant une résilience économique intégrée, et ce, Lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial 2024 (WEF).





S'exprimant, lors d'une session autour « Des mesures audacieuses pour une région MENA durable », sur l'engagement du Royaume à renforcer la résilience à long terme du lien entre les ressources mondiales, Son Excellence Adel A. Aljubeir, ministre d'État aux Affaires étrangères, membre du Conseil des ministres et envoyé spécial pour le climat, a déclaré : « Nous sommes un pays acteur responsable au sein de la communauté mondiale ; nous ne voulons pas suivre les normes, mais nous voulons établir les normes. »

« Les besoins mondiaux en énergie ne cessent d’augmenter et ce besoin supplémentaire en énergie doit être satisfait en utilisant des sources d’énergie alternatives. Les énergies renouvelables sont clairement favorisées », a ajouté Aljubeir, mettant l’accent sur l’Initiative verte saoudienne (SGI), qui a mis en œuvre plus de 80 initiatives des secteurs public et privé, représentant un investissement de plus de 188 milliards de dollars pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux.

Plus tôt, lors d'une session sur « La résilience : ce que cela signifie et que faire à ce sujet », Son Excellence Mohammed A. Aljadaan, ministre des Finances, a souligné la nécessité de lancer une « réforme structurelle significative » pour que les pays améliorent la résilience « au niveau institutionnel, au niveau fiscal et au niveau réglementaire. Ensuite, vous devez impliquer le secteur privé et vos propres citoyens, en vous assurant de leur fournir des filets de sécurité en cas de chocs », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Son Excellence Bandar I. Alkhorayef, ministre de l'Industrie et des Ressources minérales, a déclaré lors d'une séance sur les « Chaînes d'approvisionnement du futur » que les secteurs à forte croissance, notamment la logistique, l'industrie manufacturière et l'exploitation minière, sont en train de devenir des moteurs essentiels de la diversification nationale du Royaume.

« L’Arabie saoudite offre une combinaison de facteurs favorables, notamment l’énergie et la pétrochimie, mais aussi notre situation géographique. » Dans le secteur industriel, a ajouté Alkhorayef, « l’Arabie saoudite travaille avec des investisseurs pour aider à construire et à exporter des produits verts compétitifs, non seulement à long terme, mais également à moyen terme ».

Discutant de la transformation économique rapide du Royaume depuis le lancement de Saudi Vision 2030, programme axé sur le développement de nouveaux secteurs, Son Excellence Fayçal F. Alibrahim, ministre de l'Économie et de la Planification, a déclaré : « L'Arabie saoudite a un manuel que tout le monde étudie, et ce manuel est avant tout une question d’action audacieuse.

« En Arabie Saoudite, nous souhaitions accélérer rapidement notre diversification. Nous avons donné la priorité à 13 secteurs qui ont créé les conditions de rentabilité pour le secteur privé », a ajouté Alibrahim, notant que « c'est le moment où la collaboration peut conduire à l'accélération de l'innovation ». Alibrahimi a pris la parole au cours d'une session sur « Les investisseurs de premier recours : le gouvernement Inc. »

Par ailleurs, une session a eu lieu à la Saudi House dans le cadre de la série Bold Visions. Intitulée « L'avenir du secteur bancaire et de la technologie en Arabie saoudite : ce que cela signifie pour les investisseurs », cette session a accueilli Ibrahim Almoubarak, ministre adjoint de l'Investissement en Arabie saoudite et PDG de l'Agence saoudienne pour la promotion des investissements (SIPA), ainsi que l'ingénieur Abdallah ben Mohammed Al Zamil, président de la Gulf International Bank, Royaume d'Arabie saoudite.

*Source: AETOSWire


Contacts

Wooud Alquaied
walquaied@mep.gov.sa