Wed. Jul 17th, 2024

ACTION FUTURE 52 – Analyse technique

Philippe Cahen – ATDMF

Le but de l’analyse technique est de permettre de réaliser des anticipations sur les marchés financiers.

Le trading pour les particuliers consiste à prendre, gérer et sortir d’une position pour une durée comprise entre dix minutes et moins d’une heure. Le crédo des analyses techniques est habituellement : les mêmes causes produisent les mêmes effets. Si cet adage pouvait se concevoir jusqu’à la fin des années 70, cela fait de nombreuses années que la mise en œuvre d’une telle démarche ne permet plus de réaliser des plus-values de manière certaine, sécurisée et régulière.

Force est de constater qu’en 2014, dans une grande majorité des cas, les méthodes d’analyses proposées sont similaires à celles qui étaient disponibles il y a plus de trente ans. Prenons l’exemple du Parabolique et des bandes de Bollinger. Le parabolique est l’indicateur technique le mieux adapté pour gérer efficacement les mouvements les plus puissants. Les bandes de Bollinger sont l’outil le plus efficace pour anticiper la hausse de la volatilité (pour nous principal facteur de l’anticipation de décalage des cours). La combinaison de ces deux instruments devrait, à priori, permettre aux opérateurs d’être à l’aise dans la prévision et la gestion de marchés potentiellement puissants. Faites une recherche sur Internet, présentations, conférences, formations en analyse technique ou dans un ouvrage récent et vous trouverez sur chaque site des informations redondantes datant de la création de ces indicateurs. Les analystes techniques estiment avoir effectué correctement leur travail en recopiant sans réfléchir les définitions proposées en 1970 ou 1980. Aucune mise à jour n’a été proposée mis à part dans le cadre de l’ATDMF (cf lexique dans Action Future N° 39 page 37). Cette constatation est vraie pour la quasi-totalité des indicateurs. Elle n’est pas uniquement l’apanage de l’AT en France. Il y a trois ou quatre ans, Outre-Atlantique, je constatais qu’un célèbre analyste technique anglophone faisait la même conférence que celle pour laquelle je l’avais invité à Paris en 1995…

Pour utiliser correctement l’analyse technique en tant que méthode de gestion des actifs financiers, il est indispensable de :
• rejeter certaines habitudes qui sont devenues obsolètes,
• actualiser l’utilisation des outils anciens,
• définir de nouvelles règles,
• et il faut bien sûr introduire de nouveaux indicateurs correspondant aux besoins actuels et futurs.

Pourquoi cette « révolution » est-elle devenue nécessaire ?

ACHETER ACTION FUTURE 52 – version numérique – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2014/07/11/action-future-52/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *