Thu. Jun 13th, 2024

ACTION FUTURE 38 – Économie

Didier Borowski

Taux directeurs et taux à long terme : quels déterminants ? 
En temps normal, les taux directeurs des banques centrales sont déterminés en fonction de la conjoncture et des anticipations d’inflation. La « règle » de politique monétaire qui retrace le mieux au cours des 20 dernières années le fonctionnement des banques centrales a été popularisée par l’économiste John Taylor. Cette règle qui porte le nom de son auteur relie le taux d’intérêt directeur de la banque centrale au taux d’inflation et à la position de l’économie dans le cycle. Quand la croissance est forte et que le taux de chômage baisse très en deçà de son niveau d’équilibre, cette règle préconise que la banque centrale remonte ses taux d’intérêt pour juguler les pressions inflationnistes qui menacent d’en résulter. A contrario, si le taux de chômage « augmente trop » suite à une récession, la banque centrale baisse ses taux d’intérêt. Naturellement les banques centrales sont aussi sensibles à l’inflation observée, selon qu’elle est supérieure ou inférieure au niveau ciblé. Il peut arriver que les déterminants des taux courts donnent des signaux contradictoires, compliquant la tâche du banquier central. La règle de Taylor s’apparente davantage à une boussole qu’à une règle mécanique que les banques centrales seraient censées suivre en toutes circonstances.

Acheter ACTION FUTURE 38 (version numérique) – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2011/01/20/action-future-38/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *