Tue. May 21st, 2024
  • Chiffre d'affaires des Activités opérationnelles de 571 millions d'euros, confirmant un retour à la croissance du chiffre d'affaires, porté par les activités historiques d'Eutelsat et l’inclusion de l’activité LEO de OneWeb au deuxième trimestre
  • Poursuite de la progression du carnet de commandes des activités LEO malgré les retards du déploiement du segment sol
  • Élaboration de la constellation de satellites OneWeb de nouvelle génération qui garantit la continuité des services existants, accompagnée d'améliorations graduelles des fonctionnalités et des capacités en orbite, permettant de réduire les dépenses d'investissement attendues sur la période comprise entre 2025 et 2030

PARIS--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:



Le Conseil d’administration d’Eutelsat Communications (ISIN: FR0010221234 - Euronext Paris / London Stock Exchange: ETL), s’est réuni sous la présidence de Dominique D’Hinnin et a arrêté les comptes semestriels au 31 décembre 2023.

Informations financières clés

6M à déc.
2022

6M à déc.
20231

Variation

Variation Pro Forma2

P&L

 

 

 

 

Chiffre d’affaires - M€

573,8

572,6

-0,2%

1,0%

Chiffre d’affaires des Activités opérationnelles - M€

581,9

571,1

-1,9%

1,2%

EBITDA ajusté - M€

419,0

365,6

-12,7%

-

Marge EBITDA ajusté - %

73,0%

63,8%

-9,2pt

-

Résultat opérationnel - M€

151,2

-134,4

n.a.

-

Résultat net attribuable au Groupe - M€

51,9

-191,3

n.a.

-

Structure financière

 

 

 

 

Dette nette - M€

2 996,0

2 619,1

-376,7 M€

-

Dette nette / EBITDA ajusté - X

3,55

4,13

+0,58 pt

-

Carnet de commandes - Mds€

3,7

3,9

6,1%

 

Note : Ce communiqué de presse contient des chiffres dérivés des comptes semestriels consolidés préparés selon la norme IAS 34 et soumis à un examen par les commissaires aux comptes (ISRE 2410). Ils ont été examinés par le Comité d'audit le 14 février 2024 et approuvés par le Conseil d'administration le 15 février 2024. Les procédures d'examen des auditeurs ont été effectuées et le rapport d'EXAMEN est en cours d'émission. Les comptes semestriels consolidés seront disponibles sur le site www.eutelsat.com/investors au début de la semaine prochaine. L'EBITDA ajusté, la marge d'EBITDA ajusté, le ratio dette nette / EBITDA ajusté et le Cash Capex sont considérés comme des indicateurs de performance alternatifs. Leur définition et leur calcul figurent à l'annexe 3 du présent document.

Eva Berneke, Directrice Générale d’Eutelsat Communications, a commenté : « Les performances enregistrées par les activités historiques d'Eutelsat sont conformes aux attentes et permettent de confirmer un retour à la croissance du chiffre d'affaires pour l'exercice 2023-24, sous l'effet de la mise en service des satellites EUTELSAT 10B et EUTELSAT KONNECT VHTS. Les activités LEO de OneWeb se poursuivent à un bon rythme, puisque 100 % de la constellation est désormais opérationnelle, et que le carnet de commandes en progression constante. Les retards dans le déploiement des infrastructures au sol ont entraîné un impact sur le chiffre d'affaires, tandis qu'une répartition du chiffre d'affaires plus marquée en faveur de la commercialisation de terminaux utilisateurs s'est répercutée sur les marges, ce qui nous a conduits à revoir nos objectifs pour l'exercice 2023-2024. Nous gardons néanmoins confiance dans les perspectives de OneWeb, et dans le potentiel que présente l'offre unique de services GEO-LEO combinés d'Eutelsat Group. Nous anticipons une accélération du chiffre d'affaires dans les mois à venir, à mesure que la constellation parviendra à assurer une couverture opérationnelle complète du réseau au sol à l'échelle du globe. Le développement de la prochaine génération de la constellation OneWeb est en bonne voie, s'appuyant sur un accroissement graduel des capacités et des fonctionnalités, accompagné d'un élargissement progressif des ressources en orbite existantes. Les dépenses d'investissement prévues pour la période 2025-30 s'en trouveront réduites. »

FAITS MARQUANTS

  • Le rapprochement entre Eutelsat et OneWeb est désormais effectif depuis septembre 2023.
  • Des succès opérationnels avec notamment l’entrée en service de KONNECT VHTS et EUTELSAT 10B, ainsi que la finalisation du segment spatial de la constellation de OneWeb.
  • Chiffre d’affaires des Activités opérationnelles du premier semestre s'élevant à 571,1 millions d'euros, en hausse de 1,2 % sur une base comparable.
  • Chiffre d'affaires des Activités opérationnelles du deuxième trimestre en progression de +3,9% sur une base comparable et de 5,4% par rapport au trimestre précédent.
  • Retour à la croissance des activités historiques d'Eutelsat à compter de l'exercice 2024 grâce notamment à la disponibilité d'EUTELSAT 10B et de la capacité incrémentale d'EUTELSAT KONNECT VHTS.
  • Les activités LEO de OneWeb affichent un retard par rapport au calendrier initial sous l'effet des retards enregistrés dans le déploiement des infrastructures au sol, mais elles devraient s'accélérer dans les prochains mois avec la multiplication des passerelles, l'objectif étant d'atteindre 90% de couverture d'ici mi-2024.
  • L'élaboration de la nouvelle génération de la constellation OneWeb est axée sur l'extension progressive des actifs en orbite actuels, ce qui permettra de réduire les dépenses d'investissement prévues pour la période 2025-30.

ANALYSE DU CHIFFRE D’AFFAIRES 3

En millions d'euros

6M à déc. 2022

6M à déc. 20231

Variation

Réelle

Comparable2

Vidéo

365,9

331,1

-9,5%

-8,0%

Services aux gouvernements

66,9

74,2

11,0%

10,5%

Connectivité Mobile

55,9

71,2

27,2%

35,6%

Connectivité Fixe

93,2

94,6

+1,5%

9,2%

Total Activités Opérationnelles

581,9

571,1

-1,9%

1,2%

Autres Revenus

-8,1

1,6

n.a.

n.a.

Total

573,8

572,6

-0,2%

1,0%

Taux de change EUR/USD

1,01

1,08

Le chiffre d’affaires total du premier semestre de l’exercice 2023-24 ressort à 572,6 millions d’euros, en repli de 0,2 % sur une base publiée et en hausse de 1,0 % sur une base comparable.

Le chiffre d’affaires des quatre Activités opérationnelles (hors « Autres Revenus ») s’établit à 571,1 millions d’euros, en hausse de 1,2 % sur une base comparable, excluant un effet de change négatif de 18 millions d'euros.

Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre ressort à 298,7 millions d’euros, en hausse de 3,7 % sur une base comparable. Le chiffre d’affaires des quatre Activités opérationnelles s’établit à 298,6 millions d’euros, en hausse de 3,9 % sur douze mois sur une base comparable, et en hausse de 5,4 %4 par rapport au trimestre précédent.

En millions d'euros

T2 2022-23

T2 2023-241

Variation

Réelle

Comparable2

Vidéo

182,4

167,6

-8,1%

-6,4%

Services aux gouvernements

32,2

40,7

26,6%

17,4%

Connectivité Mobile

30,0

36,0

20,1%

28,2%

Connectivité Fixe

46,8

54,3

16,1%

17,6%

Total Activités Opérationnelles

291,4

298,6

2,5%

3,9%

Autres Revenus

-5,0

0,1

n.a.

n.a.

Total

286,4

298,7

4,3%

3,7%

Taux de change EUR/USD

1,00

1,07

Note: Sauf indication contraire, toutes les variations mentionnées ci-après sont sur une base comparable (à périmètre et taux de change constants, non auditée). La variation est calculée comme suit : i) le chiffre d’affaires en dollars U.S. du S1 2023-24 est converti au taux en vigueur au S1 2022-23 ; ii) la contribution des activités de vente aux particuliers de services haut débit (BigBlu) au chiffre d’affaires du 1er juillet 2022 au 31 décembre 2022 est exclue du chiffre d'affaires du S1 2022-23 ; iii) le chiffre d'affaires du S1 2022-23 et celui du S1 2023-24 sont retraités pour inclure la participation de OneWeb comme si la transaction avait été finalisée au 1er juillet 2022 ; iv) l’effet des opérations de couverture de change est exclu.

Vidéo (58 % du chiffre d’affaires)

Pour le premier semestre de l'exercice 2023-24, le chiffre d'affaires de la Vidéo ressort à 331,1 millions d'euros, en repli de 8,0 % sur un an. Cette évolution traduit l'impact du non-renouvellement anticipé d'un contrat de capacité signé avec Digitürk à partir de mi-novembre 2022, ainsi qu’un recul des revenus générés en Europe en raison d’une baisse des volumes auprès de certains distributeurs. Le chiffre d'affaires a également été affecté par l'impact des sanctions prises à l'encontre de certaines chaînes russes et iraniennes.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 167,6 millions d’euros, en baisse de 6,4 % sur un an et en hausse de 1,9 % sur un trimestre. Cette progression s'explique en partie par la signature d’un contrat ponctuel d’environ 3 millions d'euros en Amérique latine, lié à une assistance technique à un client.

Le chiffre d'affaires de la Vidéo Professionnelle, qui représente moins de 10% du chiffre d'affaires de l'activité Vidéo, est lui aussi en déclin, en raison de la persistance de facteurs structurels défavorables.

A l'avenir, les chiffres du second semestre ne refléteront plus l'impact des sanctions prises à l’encontre des chaînes russes et iraniennes, ni le non-renouvellement du contrat Digitürk, ce qui devrait entraîner une évolution du chiffre d'affaires conforme à la tendance générale observée sur le marché, à savoir une baisse se situant dans le milieu de la fourchette à un chiffre.

Services aux gouvernements (13 % du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires des Services aux gouvernements ressort à 74,2 millions d’euros, en progression de 10,5 % sur un an. Il reflète la légère amélioration du taux de renouvellement des contrats passés avec le Département américain de la Défense (DoD) à l'automne (supérieur à 80 %), ainsi que la contribution du contrat EGNOS GEO-4 portant sur le satellite HOTBIRD 13G. Le chiffre d’affaires de cette application inclut également la contribution de OneWeb.

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre s'élève à 40,7 millions d'euros, en hausse de 17,4 % sur un an et de 4,2 % par rapport au trimestre précédent.

Le chiffre d'affaires du second semestre bénéficiera de la contribution sur l'ensemble de la période des solutions de connectivité LEO de OneWeb, ainsi que de la contribution du contrat EGNOS GEO-4 sur EUTELSAT HOTBIRD 13G tel que mentionné ci-dessus (devant générer un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros sur 15 ans).

Connectivité Mobile (12 % du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires de la Connectivité mobile ressort à 71,2 millions d’euros, en rebond de 35,6 % sur un an. Cette progression résulte de la mise en service du satellite haut débit EUTELSAT 10B, pour lequel d’importants engagements fermes ont été souscrits, ainsi que de la commercialisation du dernier faisceau du satellite EUTELSAT QUANTUM auprès d'un client du segment de la mobilité maritime.

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre s'élève à 36,0 millions d'euros, en hausse de 28,2 % sur un an et en hausse de 0,2 % par rapport au trimestre précédent. Cette évolution s'explique par un effet de comparaison plus défavorable du fait de la mise en service, évoquée plus haut, d'une capacité incrémentale au cours du premier trimestre.

Pour l’exercice en cours, la Connectivité Mobile devrait enregistrer une croissance à deux chiffres, tirée par une forte demande pour les solutions de connectivité tant GEO que LEO.

Connectivité Fixe (17 % du chiffre d'affaires)

Au premier semestre, le chiffre d'affaires de la Connectivité Fixe ressort à 94,6 millions d'euros, en hausse de 9,2% sur un an, grâce notamment à l'entrée en service d'EUTELSAT KONNECT VHTS, ainsi qu'à la contribution des services de connectivité LEO.

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre s'établit à 54,3 millions d'euros, en hausse de 17,6 % sur un an et de 23,7 % sur une base séquentielle, sous l'effet principalement des contrats qui ont démarré à la mi-octobre suite à l'entrée en service d'EUTELSAT KONNECT VHTS.

Cette dynamique positive devrait se traduire par une croissance à deux chiffres sur l'ensemble de l'année, grâce à la mise en service d'EUTELSAT KONNECT VHTS et à la contribution des offres de connectivité LEO.

Autres Revenus

Au premier semestre, les Autres Revenus s’élèvent à 1,6 millions d’euros contre -8,1 millions d’euros un an plus tôt. Ils incluent un impact négatif de 2 millions d’euros lié aux opérations de couverture de change euros/dollar contre un effet négatif de 12 millions d’euros l'année précédente

CARNET DE COMMANDES

Au 31 décembre 2023, le carnet de commandes s’établit à 3,9 milliards d’euros contre 3,7 milliards d’euros au 31 décembre 2022. Cette progression reflète la contribution du carnet de commandes croissant de OneWeb, totalisant désormais 700 millions5 d’euros, en hausse de 23% au cours du trimestre écoulé, partiellement compensée par l'érosion naturelle du carnet de commandes, en particulier dans la Vidéo, en l'absence de renouvellements de contrats significatifs.

Le carnet de commandes équivaut à 3,5 fois le chiffre d’affaires de l’exercice 2022-23, la Vidéo représentant 46 % du total. Cette évolution reflète la forte dynamique du pivot des télécoms.

 

31 décembre
2022

 

30 juin
2023

 

31 décembre
2023

 

 

 

 

 

 

Valeur des contrats (en milliards d'euros)

3,7

 

3,4

 

3,9

En année du chiffre d'affaires de l'exercice

3,2

 

3,0

 

3,5

Poids de la Vidéo

59%

 

59%

 

46%

Note : Le carnet de commandes représente les revenus futurs provenant d’accords de capacité ou de services et peut inclure des contrats pour des satellites en cours d’acquisition. Les « services managés » ne sont pas compris dans le carnet de commandes.

RENTABILITÉ

L’EBITDA ajusté s’élève à 365,6 millions d’euros au 31 décembre 2023 contre 419,0 millions d’euros un an plus tôt, en repli de 12,7 %. La marge d’EBITDA ajusté s’établit à 64,1 % à taux de change constant (63,8 % en publié) comparé à 73,0 % un an plus tôt. La marge d'EBITDA ajusté reflète le rééquilibrage progressif de nos activités vers les applications de la connectivité.

Les charges opérationnelles sont en hausse de 52,2 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent, sous l'effet de la consolidation de OneWeb. Cette hausse est en partie compensée par un effet favorable sur le périmètre lié à la cession des activités de vente aux particuliers de services haut débit (BigBlu), ainsi que par une diminution des créances douteuses, en particulier dans l'activité Vidéo.

Le résultat net attribuable au Groupe s'élève à -191,3 millions d'euros, contre +51,9 millions d'euros un an plus tôt. Cette évolution s'explique par :

  • D'autres charges d'exploitation de -183,9 millions d'euros, contre -34,0 millions d'euros un an plus tôt, principalement en raison de l'ajustement à la juste valeur des actions détenues par Eutelsat avant la fusion.
  • Des dotations aux amortissements en hausse, à -316,1 millions d'euros contre -233,8 millions d'euros un an plus tôt, reflétant la variation du périmètre de OneWeb ainsi que des dotations aux amortissements des actifs en orbite et au sol plus élevées (quatre satellites, HOTBIRD 13F, HOTBIRD 13G, EUTELSAT 10B et EUTELSAT KONNECT VHTS ont été mis en service entre avril et octobre 2023).
  • Un résultat financier net de -60,7 millions d'euros contre -56,0 millions d'euros l'année précédente, reflétant la hausse des taux d'intérêt, partiellement compensée par l'évolution favorable des gains et pertes de change.
  • Une charge d'impôt sur les sociétés de 28,5 millions d'euros, contre 0,8 million d'euros un an plus tôt. Cette augmentation s'explique principalement par la reconnaissance d'un impôt différé positif sur le paiement de la bande C ainsi qu'une réduction du taux de l'impôt sur les sociétés en France.
  • Des pertes en quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence à hauteur de -23,0 millions d'euros, reflétant la contribution de la participation dans OneWeb pour le premier trimestre, qui s’appliquait l'année dernière à partir du mois de juillet 2022

INVESTISSEMENTS « CASH »

Les investissements « cash » ressortent à 224 millions d’euros contre 194 millions d’euros il y a un an. Cette hausse reflète l’effet périmètre lié à la consolidation de OneWeb, et n’est pas représentatif de la baisse du niveau des investissements « cash », pour Eutelsat ainsi que OneWeb, en raison du phasage des programmes satellitaires et des lancements au cours du premier semestre de l’exercice précèdent.

STRUCTURE FINANCIERE

Au 31 décembre 2023, l'endettement financier net s'élève à 2 619,1 millions d'euros, en baisse de 146,6 millions d'euros par rapport à fin juin 2023. Cette évolution reflète : i) l'encaissement du produit de libération de la phase II de la bande C pour un montant après impôts de 330,4 millions d'euros, et ii) une augmentation des dettes structurées, combinée à iii) une diminution du flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation en raison de la consolidation avec OneWeb

Le ratio d’endettement net par rapport à l’EBITDA s’établit ainsi à 4,13x contre 3,55x à fin décembre 2022 et 3,35x à fin juin 2023.

Le coût moyen de la dette tirée par le Groupe après effet des instruments de couverture s’établit à 3,16 % (2,7 % au premier semestre 2022-23). La maturité moyenne pondérée de l’endettement du Groupe s’élève à 3,0 années contre 4,1 années à fin décembre 2022.

La liquidité du Groupe incluant les lignes de crédits disponibles non utilisées ainsi que la trésorerie s’élève à environ 1,8 milliard d’euros.

POINT SUR L’INTEGRATION DE ONEWEB

Le rapprochement entre Eutelsat et OneWeb est effectif depuis fin septembre 2023. Depuis lors, nous nous sommes concentrés sur l'intégration de nos deux sociétés, ainsi que sur le développement opérationnel et commercial de OneWeb :

Le segment spatial de la constellation est entièrement opérationnel et offre des performances éprouvées.

Le carnet de commandes de OneWeb continue de s'étoffer, atteignant désormais 7005 millions d'euros, en hausse de 23% au cours du trimestre écoulé, tandis que nous constatons une forte dynamique commerciale avec plusieurs contrats conclus avec des clients majeurs. Nous progressons dans le déploiement des infrastructures au sol, après les retards récemment annoncés, et nous sommes en bonne voie pour atteindre une couverture réseau de 90 % d'ici à la mi-2024.

L'avancement de l'intégration nous permet de confirmer les synergies attendues suite au rapprochement. En particulier, les synergies de coûts6 sont en bonne voie et nous avons la possibilité de dépasser notre plan initial.

Les synergies en matière de dépenses d'investissement sont également confirmées. Dans le cadre de l'évaluation des besoins de la nouvelle génération de la constellation OneWeb (Next Gen), Eutelsat Group poursuit comme prévu ses efforts de mise en œuvre de solutions privilégiant la continuité de service et la montée en puissance graduelle des services OneWeb. Cette démarche s'appuie sur l'expérience commerciale et opérationnelle obtenue auprès des marchés, à présent que la constellation est entrée en service.

La constellation Next Gen offrira de la capacité supplémentaire et des performances améliorées par rapport à la première génération (Gen 1), et il sera ainsi possible de faire évoluer à la fois les services et les performances de la constellation de manière progressive.

Le coût de cette approche est inférieur aux estimations précédentes pour la mise en place de OneWeb Next Generation.

En conséquence, nous ajustons nos prévisions d'investissement « cash » à moyen terme : les investissements « cash » pour l'exercice 2024 devraient se maintenir dans une fourchette comprise entre 600 et 650 millions d'euros. Pour la période comprise entre les exercices 2025 et 2030, les investissements « cash »7 après prise en compte des synergies devraient désormais se situer dans une fourchette annuelle moyenne comprise entre 600 et 700 millions d'euros (contre 725 à 875 millions d'euros par an précédemment).

PERSPECTIVES ET OBJECTIFS FINANCIERS

Les activités historiques d'Eutelsat Group demeurent en ligne avec les performances attendues et permettent de confirmer un retour à la croissance du chiffre d'affaires pour l'exercice 2023-24, sous l'effet principalement de la mise en service des satellites EUTELSAT 10B et EUTELSAT KONNECT VHTS.

Malgré une progression satisfaisante, puisque 100 % des satellites LEO ont été mis en orbite et que le carnet de commandes était en croissance à la fin du dernier trimestre, comme indiqué dans notre Trading Update du 29 janvier 2024, les résultats enregistrés par les activités LEO de OneWeb montrent un certain retard par rapport au calendrier initial. Cette situation s'explique par des retards dans le déploiement des infrastructures au sol, ce qui a une incidence sur le chiffre d'affaires, en particulier dans le segment de la mobilité et dans certaines régions où les conditions d'accès au marché n'ont pas encore été réunies. Elle s’explique également par une répartition du chiffre d'affaires plus marquée que prévu en faveur de la commercialisation de terminaux utilisateurs, facteur qui se répercute sur les marges.

Le déploiement des infrastructures au sol est en bonne voie, devant être achevé à 90 % au deuxième trimestre 2024. Les engagements précontractuels souscrits auprès de nos principaux clients se poursuivent à un rythme soutenu et le Groupe estime être en bonne voie pour atteindre ses objectifs à plus long terme.

Cette dynamique ne suffira cependant pas à combler l'écart enregistré par rapport à nos prévisions à court terme, ce qui nous conduit à réviser nos objectifs financiers pour l'exercice 2023-24 comme suit (sur la base d'un taux de change euro/dollar de 1,00)8:

  • Le chiffre d'affaires est désormais attendu dans une fourchette comprise entre 1,25 milliard d'euros et 1,3 milliard d'euros (contre 1,32 milliard d'euros à 1,42 milliard d'euros précédemment).
  • L'EBITDA ajusté est attendu dans une fourchette comprise entre 650 et 680 millions d'euros (contre 725 à 825 millions d'euros précédemment).
  • Après prise en compte des synergies, les d'investissement « cash » pour l'exercice 2024 devraient être comprises entre 600 millions et 650 millions d'euros ; les investissements « cash » 7 devraient se maintenir dans une fourchette annuelle moyenne comprise entre 600 millions d’euros et 700 millions d’euros pour les exercices 2025 à 2030 (contre 725 millions et 875 millions d'euros par an précédemment);
  • Nous continuons en outre à viser, à moyen terme, un ratio d’endettement net sur EBITDA ajusté d'environ 3x.

Afin de procéder à une évaluation plus précise des perspectives compte tenu du développement rapide des activités de OneWeb, les objectifs financiers pour l'exercice 2024-25 seront réévalués et communiqués à l'occasion de la publication des résultats de l'exercice 2023-24 d'Eutelsat Group le 2 août 2024 ; les objectifs précédemment communiqués pour l'exercice 2024-25 sont dans l'intervalle suspendus.

La Direction demeure confiante dans les perspectives de OneWeb et dans le potentiel que représente l'offre unique de services GEO-LEO combinés d'Eutelsat Group. À mesure que la constellation parviendra à assurer une couverture opérationnelle complète à l'échelle du globe, le Groupe anticipe une accélération de son chiffre d'affaires ; il poursuit son objectif d'un taux de croissance annuel composé (CAGR) à deux chiffres de son chiffre d'affaires et de son EBITDA ajusté entre les exercices 2024 et 2028.

Note : Ces objectifs sont basés sur le plan de déploiement nominal mis à jour et publié dans la Présentation des résultats semestriels de l’exercice 2023-2024. Ils supposent qu'il n'y ait pas de détérioration significative du chiffre d’affaires généré par les clients russes.

EVOLUTION DE LA FLOTTE GEOSTATIONNAIRE

Depuis le 1er juillet 2023, les changements suivants sont intervenus dans la flotte géostationnaire :

  • EUTELSAT 10B est entrée en service en juillet 2023.
  • EUTELSAT 33F, anciennement HOTBIRD 13Bc est entré en service à 33°E en septembre 2023 en remplacement d'EUTELSAT 33E, qui est relocalisé sur l'arc américain.
  • KONNECT VHTS est entré en service opérationnel en octobre 2023.

Contacts

Presse

Joanna Darlington
Tel. +33 674 521 531
jdarlington@eutelsat.com

Anita Baltagi
Tel. +33 643 930 178
abaltagi@eutelsat.com

Katie Dowd
Tel. +1 202 271 2209
kdowd@oneweb.net

Relations Investisseurs

Joanna Darlington
Tel. +33 674 521 531
jdarlington@eutelsat.com

Hugo Laurens-Berge
Tel. +33 670 80 95 58
hlaurensberge@eutelsat.com


Read full story here