Sat. Jul 20th, 2024

ACTION FUTURE 37 – Investissement

Jean-François Descaves

Investir dans l’environnement 
La filière comprend des thématiques comme l’eau, les énergies renouvelables et les déchets. Les fonds sur ce secteur sont généralement spécialisés, mais il existe aussi des fonds généralistes pour lesquels se pose la question de l’éthique dans les fonds verts… La crise financière a démontré que les valeurs de l’environnement pouvaient avoir des comportements boursiers très contrastés selon qu’elles soient plus ou moins cycliques, selon leur positionnement dans la filière et l’évolution du contexte réglementaire propre à chaque pays… Il faut donc être de plus en plus sélectif.

Les secteurs de l’eau (traitement et distribution) et les déchets (collecte, tri, traitement, valorisation énergétique) sont des secteurs réputés défensifs grâce aux contrats de long terme avec les collectivités locales. Mais on a vu que le secteur des déchets a finalement été touché par la baisse d’activité de la clientèle industrielle.

Entre 1998 et 2008, la production d’électricité renouvelable dans le monde est passée de 2.794,9 TWh à 3.762,6 TWh, soit 967,6 TWh supplémentaires, l’équivalent de presque deux fois la production d’électricité en France. Au premier rang des pays ayant soutenu une telle progression, la Chine, aujourd’hui premier producteur mondial d’électricité d’origine renouvelable avec 599,4 TWh en 2008. Dans le monde, l’hydraulique est également la première source de production d’électricité renouvelable : elle représente 86,3% de la production renouvelable, très loin devant la biomasse (5,9%) et l’éolien (5,7%).

Dans l’éolien et le solaire, il faut bien distinguer les acteurs du haut de chaîne (producteurs de turbines comme Vestas ou de panneaux solaires) et ceux du bas de chaîne (producteurs d’électricité renouvelable comme EDF Energies Nouvelles par exemple). Les seconds sont traditionnellement plus défensifs que les premiers car ils bénéficient d’une visibilité sur 10 à 15 ans sur les tarifs de rachats même si la situation est en train d’évoluer… L’énergie éolienne est la troisième source de production d’électricité renouvelable devancée de peu par la biomasse. Cette production est majoritairement développée en Europe de l’ouest (54,4% de la production mondiale). Les autres grandes régions de production sont l’Amérique du Nord (25,7%) et l’Asie (8,4% en Asie de l’Est et du Sud-Est et 7,3% en Asie du Sud). L’essentiel de la production reste concentré dans une minorité de pays, (les trois premiers étant l’Allemagne, les États-Unis et l’Espagne) représentant 57,6% de la production éolienne mondiale. La filière éolienne a poursuivi ces dernières années son impressionnant développement : la croissance moyenne annuelle du secteur est de 29,4% entre 1998 et 2008.

Acheter ACTION FUTURE 37 (version numérique) – version papier

http://www.action-future.com/index.php/2010/09/12/action-future-37/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *