Thu. Jul 18th, 2024

ACTION FUTURE 21 – Forex

Pierre-Antoine Dusoulier

En septembre dernier, les représentants des banques centrales des pays membres du 67 réunis à Singapour ont appelé les pays asiatiques à une plus grande flexibilité de leurs devises. Bien qu’une volatilité excessive puisse être néfaste à la croissance, cette flexibilité est en effet souhaitable dans les économies des pays émergents qui présentent d’importants excédents de compte courant, comme, notamment, la Chine. D’après les pays membres du G7, les taux de change des devises asiatiques ne reflètent pas suffisamment les fondamentaux économiques des pays de la zone.

Suite à la crise asiatique de 1997, les pays asiatiques ont en effet rigidifié leurs systèmes de change. Les banques centrales ont ainsi mis en place des systèmes de protection de leurs devises, suite aux fortes spéculations et à la violente dépréciation de certaines devises. C’est pourquoi, actuellement, la volatilité et les volumes des échanges sur le marché des devises sont les moins importants durant les heures de trading en Asie. Cela ne signifie pas toutefois que l’Asie n’est plus une zone d’opportunités pour le Forex trader actif… bien au contraire.

Le Yen,JPY
En premier lieu, intéressons-nous au Yen. En raison de l’importance des relations commerciales qu’entretiennent entre eux les pays asiatiques, on  observe une forte corrélation entre l’évolution du JPY et celle des autres devises de la zone. Toutefois le JPY est l’une des devises asiatiques les plus volatiles du fait de la politique de la BoJ (Bank of Japan), qui consiste à maintenir ses taux d’intérêt à un niveau très bas.
En effet, les taux d’intérêt japonais se distinguent globalement depuis de nombreuses années par leur faible niveau, largement inférieur à ceux des autres pays membres du G7. Compte tenu notamment de l’orientation prudente de la politique monétaire japonaise poursuivie par la BoJ, cette situation semble destinée à perdurer encore un certain nombre d’années. L’environnement durable de faiblesse des taux d’intérêt au Japon est de nature à soutenir la croissance économique, objectif figurant explicitement dans le mandat de la BoJ, et à favoriser la stratégie de développement des entreprises japonaises, notamment à l’international, tout en limitant les charges budgétaires afférentes au volume excessif de la dette publique (plus de 160% du PIB en 2005).
L’évolution de la parité dollar-yen depuis le début de l’année est toutefois contrastée en raison de l’influence différente de puissants facteurs jouant en sens contraire. Si la période 2003-2004 s’est caractérisée par une appréciation soutenue et continue du yen par rapport au dollar, certains facteurs baissiers sont apparus depuis le début de l’année, et ils semblent remettre en cause cette tendance.
Ainsi la vigueur de la croissance japonaise constitue un facteur haussier naturel pour le yen.

Acheter ACTION FUTURE 21 – version numérique -version papier

http://www.action-future.com/index.php/2006/11/10/action-future-21/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *